Les news et potins du monde impitoyable du Rock n' Roll. Les dates de concerts, de sorties CD & DVD, émissions radio à ne pas manquer. Les groupes à suivre et à connaître. Nos avis pseudo-élitistes sur les derniers albums sortis. Les reviews de concert écrites par nous-même, au péril de nos vies. Nos analyses de clips et les derniers clips à voir absolument. Les photos presque pas floues des concerts où on est allé. Des interviews et un autre regard sur le monde de la musique et du show business. La page des gens enfermés dans une cave juste pour vos beaux yeux. Vos blogs, et même qu'on n'en a pas honte (pas encore). Les forums de Visual-Music !
 
   
    Accueil Concert Festival : Hellfest - Plein Air - 19/06/2011  
   
DZ Deathrays - A l'étranger
Festival : Hellfest - Plein Air
Thee Silver Mount Zion - La Gaîté Lyrique
Festival : Rock En Seine - Domaine de Saint Cloud
Festival : Rock En Seine - Domaine de Saint Cloud
Festival : Hellfest - Plein Air - 19/06/2011
Dimanche, dernier jour de ce Hellfest 2011 et la fatigue devient pesante. Mais il faut tenir, le moment tant attendu est pour aujourd’hui en toute fin de soirée. Je remarque d’ailleurs que je ne suis pas le seul à attendre Kyuss avec impatience, les T-shirt du groupe fleurissent aujourd’hui.

Green machine

La journée débute avec Turisas, histoire de se plonger tout de suite dans le bain. Ambiance viking, gros muscles et testostérone pour une atmosphère très festive. De quoi démarrer de bonne humeur. Vient alors la découverte d’Orphaned Land, après les échos élogieux qu’en a toujours fait mon compère. Et le groupe israélien et son middle eastern-métal (ils précisent modestement qu’ils ne sont pas les seuls à en faire) sont vraiment atypiques. Les sonorités orientales mêlées à l’énergie du métal captivent et transportent. On ne peut qu’être étonné par ce mélange et il est plaisant de voir qu’on peut encore être surpris à ce point dans le métal. Pas mal de messages de paix et d’amour ponctuent le set, ce qui parait assez logique avec un chanteur à l’image de Jésus. Vu l’accueil, le groupe était attendu mais la présence d’une danseuse orientale sur certains titres a dû en convaincre quelques autres.

La présence d’Anathema est assez étrange sur un festival purement métal comme le Hellfest, puisque le groupe s’oriente désormais plutôt vers un rock progressif bien planant. Mais une fois encore l’accueil du public est chaleureux et le groupe, conscient d’être un peu en marge, en est reconnaissant. Ce sont donc des groupes un peu plus variés qui sont présents ce dimanche, ce qui permet de ne pas se lasser et de toujours découvrir des choses inattendues.

On revient à quelque chose de plus classique avec Doro, qui tape dans le old school metal. C’est en gros la même ambiance qu’Hammerfall avec une pointe de féminité en plus. Ici pas de moustache, mais une blonde TRES séduisante au chant. Du haut de ses 47ans et dans son bustier en cuir, Doro(thée) doit rester le fantasme de nombreux metalheads. Le petit panneau "Doro = MILF power" dans le public n’est d’ailleurs pas là par hasard. Le public est donc très obéissant, on chante et on répond dès qu’on nous le demande. Mais, plaisanteries misogynes mises à part, avec le son puissant et entrainant proposé Doro ne peut que recevoir un excellent accueil dans un festival comme celui-ci.

A nouveau, gros moment classique qui démontre mon inculture métallique, avec les britanniques de Judas Priest. Le métal dans tout ce qu’il y a de plus heavy, guitare aussi criarde que le chant. Sorti de "You’ve got Another Thing Comin’", présent sur la cultissime V-Rock de GTA Vice City, et 2/3 autres classiques, je ne connais rien du groupe. Mais on se prend très facilement au jeu et le show à l’américaine est là pour divertir : cuirs, moustache, flammes toutes les 2 secondes, et surtout un retour de Rob Halford enfourchant un bon gros chopper pour le rappel ! Oui monsieur ! On se croirait 30 ans en arrière pendant toute la durée du set, si ce n’est qu’Halford parait tout de même fatigué.

L’entracte symphonique assuré par Thérion est appréciable après 1h30 de heavy. Et il vaut mieux revenir à des choses plus récentes car le prochain groupe promet un gros retour en arrière également.

C’est un rêve qui se réalise pour cet avant dernier concert puisque je n’aurais jamais cru voir Ozzy Osbourne sur scène un jour. C’est l’époque Black Sabbath qui m’intéresse surtout et voir jouer des titres vieux de 40ans par le chanteur originel me paraissait impossible. C’est donc la gorge nouée que j’assiste à ce concert, appréciant comme il se doit "War Pigs", "Iron Man" ou "Bark At The Moon". L’ambiance est excellente et Ozzy Osbourne est très communicatif. Il semble heureux d’être là et le montre avec beaucoup de remarques vers le public. Mais malgré ce fantasme réalisé et l’envie de rester car "Paranoid" n’a pas encore été jouée, j’ai un autre rêve à réaliser.

Je quitte donc avec regrets la main stage 1 pour rejoindre la terroriser, qui se rempli rapidement. Très internationale pour ce dernier concert du festival, on a droit à un gros mélange de cultures sous la tente. Un Italien me demande ainsi si c’est mon premier concert de Kyuss. Le groupe s’étant séparé quand j’arpentais encore la cour de récré, je lui réponds que oui. Et lui de me rétorquer : "Me too ! This one’s gonna be ours !". Et clairement oui ! Quel moment ! L’équivalent en Farenheit de 38°C sous la tente bondée, enfumée et moite. Le groupe démarre sur "Gardenia", comme l’avait deviné mon voisin italien. Il sera vite perdu avec les mouvements intenses du public. Le plaisir est immense pour tout le monde dans cette foule compacte et humide. On aura au final droit à 1h15 de concert, clôturé sur "Green Machine". Epique. Le seul mot échangé avec le public sera un "Thank you" en partant (oui, ça fait deux mots en fait). Les fans diront donc qu’ils ont mis leur musique en avant, les détracteurs diront qu’il n’y a eu aucune communion avec le public, débat sans fin. En partant, j’aperçois le groupe affalé dans le minibus qui les ramène aux loges, c’est bien moins trüe que 15mn plus tôt. Je préfère donc garder en tête les images brumeuses du groupe sur scène.

Ainsi, c’est sur cette soirée mémorable que se termine mon premier Hellfest. Les oreilles sont fatiguées et pleines de son, les genoux sont en vrac, je suis suant et puant après 3 jours, mais ravi. Une ambiance parfaite (on ne peut rêver mieux pour assister à des concerts), une organisation au poil (en dehors de quelques urinoirs bouchés mais rien de dramatique), une programmation variée et de qualité, c’est donc ça le Hellfest !

Je finirai rapidement par un petit point sur les à-côté :
- le metal market et ses dizaines de stands : labels, instruments, accessoires, librairies, tout y passe. On trouve tout et n’importe quoi entre deux concerts et c’est le paradis pour tous ceux qui achètent encore des CDs (collectors, occasion rare, editions limitées, ...)
- l’espace dédicaces, plutôt bien organisé mais que je n’ai pas tenté, avec des gros noms qui prennent le temps de dire bonjour aux fans
- la très large allée bouffe, avec des plats variés bien qu’on reste sur du burger/sandwich/kebab/crêpe/pizza, avec des prix relativement honnêtes (4 à 6€)
- et les bars évidemment, répartis un peu partout…
Le tout dans une déco orientée médiéval (métal et flammes) pour parfaire et compléter l’atmosphère ! Et il faut avouer que se caler près du bûcher feu pour écouter de loin un dernier concert, il n’y a pas mieux.

Un très grand merci à Roger pour les échanges, les concessions et les pass. Merci à tous les bénévoles pour l’organisation et à tous les métaleux pour l’ambiance !
Par Boris_Neo
posté par McFly le 26-09-2011 à 16:48
Un très bon festoche comme tous les ans !
Vivement juin 2012, entre le foot et les élections présidentielles ça fera du bien de se vider la tête à Clisson !
Validez et postez votre commentaire.
Login :

Mot de passe :

Password oublié | S'inscrire
Voir la biographie de Festival : Hellfest Biographie
Voir les news de Festival : Hellfest News
120 news postées
Voir les reviews concert de Festival : Hellfest Reviews de concert
11 séances live
Voir les albums photo de Festival : Hellfest Photos
3 albums photo à voir
 
 
Contactez la team de VisualMusicTéléchargez les goodies de VisualMusic !La Foire aux Question, c'est par iciSoyez geek, utilisez les flux RSS de VisualMusic (mais revenez quand même !) for sure, you needfx!