Votre mot de passe vous sera envoyé.

Alors que le milieu musical et surtout les structures supportant la musique live sont toujours sans réponse du gouvernement, on apprend hier, tranquilou bilou, que c’est bon, sous conditions, on peut relancer les spectacles de plus de 5000 personnes. SOUS CONDITIONS BIEN SÛR ! Ha bah nous voilà rassurés. Alors que des salles comme l’Ancienne Belgique annonce devoir se séparer de 200 collaborateurs intérimaires et que d’autres salles espèrent toujours des mesures appropriées malgré des jauges bien plus limitées, on apprend que pour le festival du saucisson et autres foires musicales, on est bons, dès lors que l’on porte un masque et que l’on observe une distance de sécurité et ce, dès le 15 Août.

La distanciation d’un siège entre deux personnes ou groupes de personnes est requise ainsi que le port du masque, rappelle le ministère, après la publication d’un décret fin juillet annonçant de possibles dérogations pour tous les rassemblements.

Si vous êtes attentifs autour de vous, vous remarquerez probablement une augmentation des cas de COVID et la désertification des lieux fermés (cinémas et autres structures étant obligées de fermer, faute de fréquentations). Alors que penser de ça ? Franchement, c’est un peu le bordel.

“À compter du 1er septembre 2020, les spectacles, festivals, concerts, ainsi que les foires et salons, pourront se tenir, sans jauge, ni autorisation préfectorale. De nouvelles informations sur l’évolution des mesures sanitaires seront disponibles aux alentours du 24 août, affirme le ministère, alors que les divers secteurs du spectacle vivant n’ont cessé d’alerter sur la pérennité de leurs activités, du fait de l’interdiction de grands rassemblements avec la crise du coronavirus.”

Difficile de se dire emballés alors qu’en pleine période estivale, les cas remontent et que l’on va faire face à une belle période de paranoïa quand l’automne et ses classiques rhumes et autres maladies viendront se mêler au virus star du moment. Mais difficile aussi de ne pas entendre un milieu, que l’on apprécie, souffrir autant. Mais du coup, qui est chaud pour retourner en concert malgré le contexte actuel ?

À noter, en Allemagne, alors que l’on a explicitement dit en 1945 aux scientifiques allemands d’arrêter avec les expérimentations humaines (rhooo), voilà qu’ils remettent ça ! Un concert à but scientifique va être organisé de manière à étudier le mécanisme de propagation du virus et éventuellement trouver une nouvelle manière d’organiser ces événements musicaux.

Pour cela, les chercheurs ont lancé une campagne visant à trouver des volontaires pour participer au show de Tim Bendzko au Concert Hall de Leipzig, le 22 août prochain.  Les spectateurs, dont l’âge varie de 18 à 50 ans, seront équipés d’un collier “contact tracer”.  Tous les cinq secondes, ce collier émettra un signal qui permettra de regrouper des données informatives sur les faits et gestes de tous les spectateurs, et sur leur proximité avec leurs camarades de concert.

D’autre part, dans l’objectif d’éviter l’émergence d’un nouveau cluster, les participants devront subir un test détecteur de la maladie 48h avant le coup d’ envoi du show. Tous les concernés devront enfin porter un masque obligatoirement. Les chercheurs se montrent confiants quant à cette expérience scientifique et festive à taille humaine. Ils qualifient en effet d’ « extrêmement faibles »  les risques d’attraper le virus durant le concert.

Si ça vous intéresse, ils cherchent encore des volontaires !

Source : les interwebs.