Votre mot de passe vous sera envoyé.

Ina-Ich chez The Voice ! Elle avait bien gardé le secret, aussi ses fans ont été surpris de la voir débarquer devant (enfin, derrière) Jenifer, Mika, Soprano et Julien Clerc. Le nom d’Ina-Ich vous dit surement quelque chose si vous nous suivez depuis longtemps parce qu’on vous en a pas mal parlé… il y a dix ans.

Les débuts

Kim-Thuy Nguyen, aka Ina Ich, tient son nom de scène de “iNH-iCH”, ce qui signifie “persistant et dérangeant” ou “vacarme utile” en vietnamien. C’est aussi le nom de son groupe, à la Nine Inch Nails puisque Nine Inch Nails is Trent Reznor. Sauf que personne a jamais appelé Trent Nine Inch Nails. Plutôt à la Johnny alors.

Elle s’est fait connaitre il y a un peu plus de dix ans avec son premier single “Âme Armée”, qui a longtemps squatté l’Indé 30 sur Le Mouv’. L’indé 30 ? Le mouv’ ? Si vous ne captez pas cette référence c’est plutôt bon signe : vous êtes jeune.

“Ina-Ich”, le premier album sorti en 2007 est touchant et marque par sa patte très personnelle, tant dans le style que dans le propos. Bien sûr c’est parfois maladroit, mais c’est un premier album. On retiendra aussi le second single : le prenant “Libre comme l’eau”Kim-Thuy évoque ses origines.

Le tournant

Ina-Ich revient en 2011 avec le deuxième album “L’Année du tigre”, à peu près dans la lignée du premier. Le premier single “La Pendule” rassure un peu, mais “Marilyn” restera toujours aussi difficile à écouter qu’à regarder.

C’est à peu près à ce moment-là que Shaka Ponk prend Ina-Ich sous son aile en leur permettant d’assurer la première partie de pas mal de leurs concerts.

Est-ce qu’il faut y voir le tournant où les vrais moments de grâce se sont effacés devant les vrais moments de malaise ? Où le groupe a commencé à adopter un style plus armure en carton et casquette fluo à l’envers ? Où la couche de vernis est devenue trop épaisse pour qu’on se force à gratter encore et encore pour trouver l’art ?

On va éviter les conclusions hâtives mais “If you live with apes man, it’s hard to be clean” comme disait le Révérend. Toujours est-il que les faits sont là : c’est à peu près à ce moment qu’on a lâché.

The Voice

Ina-Ich à The Voice ! Oui ! Kim-Thuy a surpris tout le monde en se présentant comme candidate à l’émission de TF1. Elle est donc apparue samedi 30 mars sur le plateau de l’émission pour une reprise de “Ain’t Nobody” de Chaka Khan, version reprise de Triggerfinger. Dans la Family Room, les fans auront bien entendu reconnu Aurélien Clair, son compagnon mais aussi le batteur du groupe.

C’est finalement Jenifer qui s’est retournée et l’a capturée sans trop de problèmes puisque ses collègues sont restés fixes.

La jurisprudence Lussi

Tout cela n’est bien entendu pas sans rappeler la jurisprudence Lussi : la chanteuse de Mypollux s’était présentée à la Nouvelle Star et avait écrasé tous les autres candidats. Ce qui avait été assez mal pris par les grands maîtres ès télé réalité qui trouvaient ça un peu trop facile. La règle imposait de n’avoir encore jamais sorti d’album et Lussi n’en avait sorti aucun… en son nom. Mais trois avec Mypollux.

Le scandale avait été évité puisque Lussi s’est fait virer un peu avant la fin.

Le quatrième album

Mais qu’Ina-Ich gagne The Voice n’a en réalité que peu d’importance. Contrairement aux autres candidats, celle-ci cherche surtout de la visibilité.

Son quatrième album est ce moment même en financement sur Ulule et la participation de Kim-Thuy à The Voice ne pouvait donc pas mieux tomber.

Regardez-la donc chez The Voice si ça vous fait plaisir, mais si vous voulez vraiment lui donner un coup de pouce on vous conseille de plutôt lâcher quelques euros par là.