La scène thrash, même si elle a connu ses heures de gloire dans une petite contrée du nom de Bay Area, ne se limite pourtant aux productions américaines. En effet, la scène française, emmenée par Loudblast et No Return, n’en est pas avare de groupes pleins de talent. Soul-X, un quatuor expérimenté de la scène power/thrash française, fait partie de ceux-là. Avec leurs grosses guitares et leur chant en anglais, les 4 Nordistes sont en train de se faire un nom sur une scène en plein renouveau.

Cet EP éponyme, sorti en mars 2003, est un condensé d’énergie, avec pendant près de 4 titres, une profusion de riffs ultra-heavy et de double pédale assassine. La batterie, justement, parlons-en : martelée 14 minutes durant, elle possède un son très brut, légèrement étouffé, digne d’un Dave McClain (Machine Head). On peut dire merci à Stéphane Buriez, véritable pointure de la production française, qui a décelé dans ce combo le talent nécessaire pour percer au plus haut niveau.

Sur les 4 titres de l’album, on retrouve la hargne de Pantera, ainsi que leurs riffs acérés et furibards ! On pense aussi à Sepultura période ‘Chaos A.D.‘ sur la fin de ‘Set Me Free‘, avec ses guitares flirtant dans les aigus. Greg (le chanteur), qui ne cache pas être influencé par Machine Head, sonne souvent comme Robb Flynn et nous rappelle aux bons souvenirs de ‘Down To None‘ sur ‘Egoïstic Land‘. Outre ce timbre de voix arraché, Greg ne chôme pas : ses riffs de guitare monstrueux (‘A Lifetime to War‘, ‘Superjoint‘) donnent une puissance hors norme au groupe ch’ti. Jérôme, le guitariste soliste, multiplie quant à lui les effets et accouche d’un solo de toute beauté, joué à une allure folle (‘Egoïstic Land‘). Contrairement à des nombreuses productions métal, on notera que la basse n’est pas en retrait, loin de là, donnant ainsi une densité certaine à la rythmique des compositions.

Finalement, après 4 morceaux plus intéressants les uns que les autres, nos oreilles en redemandent tellement c’est bon ! Soul-X confirme donc que la scène française est en passe de rivaliser avec ses homologues américains. En effet, cet EP regorge de puissance, de rage, bref, de tous les ingrédients qui ont fait le succès des Pantera, Superjoint Ritual et autres Machine Head. Soul-X joue dans la cour des grands, et dès les premières secondes, on sent la maturité du combo, très pro et très carré. Fans de heavy, de thrash, de power métal, ne passez pas à côté de ce petit joyau.