Votre mot de passe vous sera envoyé.

Il y a deux ans, nous découvrions Yog, groupe de grindcore qui nous avait livré un Year of nowhere suffocant et diablement bon. Le gang suisse remet le couvert aujourd’hui avec Half the sky et reprend à peu de choses près leur recette gagnante, à savoir des titres furieux et courts, des riffs monstrueux, des grognements saccadés, une technicité virtuose mais pas ostentatoire et des breaks à s’en faire péter la nuque. On ressent néanmoins que Yog s’est un (tout petit) peu retenu sur le coté agressif pour ajouter quelques grammes de fantaisies (certaines parties plus légères au niveau des guitares notamment dans 92%, des vocalises folles), apportant une tonalité se rapprochant plus de The Dillinger Escape Plan. Même si l’effet de surprise est un peu passée, nous, on aime toujours autant, surtout quand le groupe nous fait de grosses montées en pression (Plastic child). Comme ils le disent eux même : Yog, ça chie des braises.