FIDLAR, c’est une bande de californiens tous pétés qui aime le skate, la défonce et la musique qui va vite. Un pédigree qui a engendré une sacrée poignée de groupes dans l’histoire du rock et si on s’attarde sur eux en 2013, c’est qu’il y a une raison. Ces mecs ont bien compris qu’ils n’étaient pas plus malins que leurs voisins mais le truc, c’est qu’ils s’en foutent. Au contraire, ils ont décidé de se cantonner à ce qu’ils aiment et ce qu’ils savent faire : foutre la merde. A la surprise générale, cet album éponyme parle donc : de skate, de défonce sur de la musique qui va vite et fort. Ce qui a de drôle chez FIDLAR, c’est qu’on est très vite en terrain connu. La voix rappelle celle du Manson des débuts, ce même débit vomitif et acide associé à un vrai son de crapules. Des guitares acérées, une batterie carrée sous amphét’, une grosse inspi Ramones et des paroles plus qu’imagées complètement connes et efficaces. Comme ‘Max Can’t Surf‘ contant simplement le manque d’équilibre de leur batteur, ce qui l’handicape pour faire le beau sur une planche. Ca doit être ça ménestrel dans les années 2010 ma bonne dame.

‘Je bois de la bière bon marché ! Et alors va te faire foutre !’. ‘Je ne sais pas ce que je suis en train de branler mais je sens que ça va encore mal se terminer et que tu vas te sentir super gêné.’ Ce ne sont pas des slogans issus d’une manif CGT mais autant d’hymnes gueulés par ce cher Zac Carper. Même si le premier contact avec mes nouveaux potes de beuverie s’est vite soldé par un « mouais, déjà entendu », très vite le cocktail a fait effet. Pourquoi ? Parce que FIDLAR a décidé d’envoyer le pâté sans trop se poser de questions pendant une grosse demie-heure. Référencés ils le sont sûrement, inspirés également. Cette petite bande de cons n’a pas l’air de trop grossir le rôle et derrière le costume d’épaves se cache un vrai talent pour pondre des tubes de 3 minutes. On nous a rabattu les oreilles avec Metz mais l’un des meilleurs albums de l’année lui met un petit coup de planche derrière la nuque. Pour vous en convaincre, testez ‘No Waves‘, ‘Cocaine‘, ‘Awkward‘ ou ‘Wake Bake State‘, ça prend 10 minutes et ça soulage plus qu’une branlette.