La Suisse n’est pas un pays réputé pour sa scène métal. Et pourtant, si on cherche bien, il nous arrive parfois de tomber sur des Ovnis, des petits groupes à fort potentiel, n’attendant pas la reconnaissance médiatique pour proposer de la bonne musique. Grimind fait partie de ceux-là : pratiquant un métal atmosphérique très atypique rare depuis 1997, le trio issu de Lausanne a enregistré son deuxième EP en avril 2003 (‘Escaped From Life‘). A travers 6 titres en mid tempo qui s’étalent sur 21 minutes, le groupe nous emmène dans un monde qui lui est propre, entre harmonies aériennes et gros riffs de guitares.

Le CD démarre par une intro au sampler semblant tout droit sortie du jeu Metal Gear Solid : tout de suite, on plonge dans une ambiance old school assez captivante. Dès le deuxième titre (‘Pain and Emotion‘), David Agocs nous délecte de sa voix à la fois mélodieuse et mélancolique, parfois très proche de Dave Gahan. On n’est d’ailleurs qu’à moitié surpris de retrouver une reprise de Depeche Mode en guise de dernier morceau de cet EP (‘In Your Room‘). Ce chanteur anglophone de 23 ans possède un timbre très atypique, à la fois doux et enivrant.

L’album constitue un tout indissociable et s’écoute obligatoirement d’une traite, tant les titres s’enchaîner naturellement les uns aux autres. Les synthétiseurs sont très largement mis en avant, ce qui confère au disque une touche très paisible et reposante (‘Silence Still Remains‘). La guitare n’est pas non plus en reste, que ce soit sur la fin de ‘Pain and Emotion‘ ou sur la rythmique hachée de ‘In Your Room‘. Sur cet album d’une richesse musicale rare, Grimind expérimente beaucoup, en incorporant des choeurs ou encore des mélodies de piano rappelant le meilleur de Robert Miles (‘Deliverance‘). La production de Patrick Bavois (Unfold, Shovel) est en outre de fort belle facture, et on appréciera tout particulièrement le son de guitare claire très Limp Bizkit-ien (n’y voyez pas une insulte, bien au contraire) en intro de ‘Limbus‘.

Grimind est donc un groupe que je vous conseille tout particulièrement si vous êtes fans de Paradise Lost, Type O Negative ou encore The Gathering. ‘Escaped From Life‘ est un album homogène, certes linéaire, mais qui s’écoute avec un réel plaisir, et rien que pour la voix captivante de David, je ne peux que vous encourager à écouter ce disque.