Alors que les frères Abbott officient maintenant dans Damageplan et que Phil ‘J-passe-ma-vie-à-raconter-des-conneries’ Anselmo continue de boire chez Superjoint Ritual, il fut une belle époque où l’on pouvait les voir ensemble (en compagnie de Rex) au sein d’un tout petit groupe local nommé Pantera qui a tout de même réussi à sortir 5 albums, 1 live, 1 best-of, et un DVD. Et justement, quoi de mieux que ce DVD pour retracer le chemin parcouru par ces 4 Texans depuis leurs débuts ? A priori pas grand chose car on retrouve sur ce ‘3 Vulgar Videos From Hell‘, comme son nom l’indique, les 3 Home Videos du groupe ! Et à grands coups de clips, de lives, et de moments capturés lors de Road Tours, on est sûr de ne rien louper de l’évolution du quatuor.

La première chose qui marque sur ce DVD et malheureusement aussi le principal défaut – est l’interactivité : à part choisir une des 4 vidéos, on ne peut rien faire, les home videos n’étant même pas découpées en chapitres. Ce qui rend le visionnage délicat pour peu que l’on souhaite regarder un passage en particulier. Je parle de 4 vidéos et non pas 3, car ils ont malgré tout eu la bonne idée d’ajouter 4 chansons jouées live lors du mythique Monsters of Rock Festival à Moscou en 1992 (devant la bagatelle de 1,2 millions de personnes). On peut regretter le fait de n’avoir que 4 chansons live, mais ce n’est qu’un ‘bonus’ et on mettra ça sur le compte du manque de place. La galette étant tout de même remplie de plus de 4 heures d’images et de son.

On prendra donc un malin plaisir à voir alternativement l’intégralité des clips des 4 premiers albums tels que ‘Cowboys from Hell‘, ‘Psycho Holiday‘, ‘Mouth for War‘ ou autres ‘This Love‘, ‘Walk‘, ‘I’m Broken‘, ‘Drag the Waters‘, et j’en passe… S’ils pouvaient être intéressants lors de la sortie du DVD en 99, ils n’expliqueraient pas aujourd’hui l’utilité de ce DVD, étant donné qu’ils sont tous présents en bonus – et sous le même format DVD – sur la version collector de leur Best-of. Heureusement donc qu’il y a également sur ce DVD des titres lives tels que ‘Domination‘, ‘Heresy‘ ou ‘Art of Shredding‘ ! Mais même si les lives retranscrivent très bien la puissance du combo sur scène, le DVD aurait paru bien plus fade sans les tonnes d’images filmées lors de leurs différentes tournées. Et alors là, pas de censure ! D’un hôtel hargneusement ravagé à une partie de tripotte-nénés avec la première groupie venue, d’un concours de descente de bière – qui se finit souvent par une vomie-party – à un tour de Rodéo dans une fête foraine – qui se termine par un bon paquet de bleus – tout y passe ! Ils s’amusent à faire ça, on s’amuse à les regarder faire ! Les fans de Jackass et autres Dirty Sanchez ne seront pas perdus au milieu de toutes ces crétineries ! Le tout est bien entendu très bien monté et on ne s’ennuie pas une seconde.

Malgré son interactivité inexistante, ce DVD est un pur moment de détente ! Pantera étant un des rares groupes à faire l’unanimité auprès du public ‘métal’, nul doute que vous ne verrez pas passer les 4 heures que comptent le DVD. C’est le DVD qu’on s’amuse à regarder entre potes, avec des cadavres de binouzes sur la table basse, juste pour faire genre qu’on est aussi résistant que Phil Anselmo