‘Pan! Dans ma gueule !’. Voilà ce que certains ‘fans’ de Linkin Park on pu se dire en écoutant, ou en entendant parler de cet album remix. Linkin Park, c’est le groupe nu metal qui n’a pas pu laisser les gens sans avis : soit on adore, soit on déteste. Pourquoi ? Parce que ce groupe semble être préfabriqué et destiné à une carrière réduite à un seul album. La raison ? C’est du 100% commercial certains diront, un boys band du rock, des gens qui savent pas jouer, ni chanter et qui bougent pas sur scène. Pour les avoir vu sur scène, je peux dire ‘Non, c’est faux, sur scène, ils sont montés sur ressorts’. Alors je le dis haut et fort : ‘Non, c’est faux, sur scène, ils sont montés sur ressorts!’. Quoiqu’il en soit, il est clair que la tendance est au nu métal accompagné de grosses guitares et de saturation en veux tu, en voilà. Faut pas oublier aussi les grosses voix qui vont avec et les teenies qui font peur quand tu les vois, parce que quand même, un tatoo à l’henné, ben mon dieu, ça fait peur.

Un groupe commercial, c’est quoi? Pour certains, c’est un groupe qui vends un cd, qui touche beaucoup de thune et qui ressort quedalle après… Juste pour la thune quoi. Donc, Britney Spears selon cette définition n’est pas commerciale, elle a *malheureusement pour moi par exemple* sorti plus d’un album. Multi récidiviste va. Le pire pour un groupe commercial, ce serait de sortir deux albums, dont un de tracks remixées issu du premier album… Ca commence mal pour Linkin Park, c’est son cas. Mais il faut aussi que la musique soit easy-listenning pour être sûr que tout le monde achète, et là ‘Pan! Dans ma gueule!’…

Le pire ennemi du tennie de base, c’est le Rap et ceux qui écoutent du Rap. Et ça va parler de tolérance. Le fan de Linkin Park va être bien déçu en écoutant ‘Reanimation‘ puisqu’ici la tendance est aux beats hip-hop et aux lyrics déballées façon rap. Ah je vois déjà les fans de Linkin Park arrêter de lire la chronique parce que là, le monsieur il dit que c’est du rap… Marrant, je vois là juste derrière eux le dernier Eminem… Qu’importe.

Donc Linkin Park nous dépoussière ‘Hybrid Theory‘ et remet ça. Et là, surprise : il y a eu un vrai travail. C’est pas de l’easy-listenning pour tout le monde (sans tomber dans le rapcore, faut pas déconner non plus). Tous les titres y passent, comme ‘One Step Closer‘, ‘Crawling‘, ‘In The End‘ et aussi ‘My December‘, track téléchargable inédite téléchargeable sur le site officiel du groupe. Chose amusante, tous les titres des chansons ont subi le remix et se transforment en ‘1stp Klosr‘, ‘Krwlng‘, ‘Enth E nd‘. Evidemment, ce n’est pas les membres de Lincoln Pork qui ont remixé ces tracks : Kelli Ali (Sneaker Pimps) offre sa voix dans ‘My-dsmbr‘, Jonathan Davis (de… oué vous savez d’où hein ptits fans de Linkin Park) pose son timbre pour ‘Kyur4 The Ich‘, Aaron Lewis (Staind) nous offre un final exceptionnel pour ‘Krwlng‘… Bref, que ce soit du milieu rap, electro ou rock, tout le monde joue le jeu.

La construction de l’album est celle d’un film, avec un ‘Opening‘ et un final aux mélodies classiques magnifiques. Entre, des tracks d’ambiance, ça s’accelère, il y a des ruptures… Et il y a même du suspens pour ceux qui connaissent bien ‘Hybrid Theory‘: alors que le refrain devrait arriver et les gros riffs arriver, la douce mélodie reprend, frustrant un peu tout le monde et par la même occasion, forçant encore plus à hurler à la prochaine explosion de guitares.

Sur ‘1stp Kloser‘, en présence de The Humble Brothers et Sieur J. Davis, la tension monte progressivement, pareil pour les autres chansons, notamment sur la MAGNIFIQUE ‘Krwlng‘ et la voix épique de Aaron Lewis. Putain, ça fait du bien.

Si comme à moi ‘Hybrid Theory‘ vous avait lassé, ‘Reanimation‘ vous permettra de réécouter les anciennes tracks et de patienter pour le prochain VRAI album de Linkin Park. Pour les autres, écoutez le, ça vous fera pas de mal.