Steel Attack, il y a un an de cela, n’était pas un groupe très glorieux. A part faire du heavy pompé sur Helloween et véhiculer des clichés grotesques, le groupe n’avait pas grand chose d’intéressant à apporter…. Mais voilà, la formation suédoise a eu la bonne idée de remanier son line-up en faisant appel à Ronny Hemlin (ex-Lack of Faith) au chant, tout en affinant son style musical par la même occasion ! ‘Enslaved‘, leur quatrième album, avait donc de fortes chances de marquer un tournant dans la carrière de ces scandinaves, et autant vous dire tout de suite que c’est loin d’être un ratage !

Premier bon point : Ronny possède une voix absolument divine, dans la plus pure tradition de la NWOHBM. Si ça ne vous dit pas grand, imaginez vous juste un peu un Bruce Dickinson qui pousse de grands cris aigus avec son accent si british, et vous aurez une idée de ce que peut être la voix de Ronny. Les amateurs de heavy plus éclairés seront heureux d’apprendre que le petit chanteur est un bon mix entre Ronnie James Dio, Wade Black (Crimson Glory) et Andy B. Frank (Brainstorm). Outre une puissance incroyable, Ronny assure les choeurs et pousse quelques rugissements par ci par là, en n’oubliant jamais d’apporter une touche épique à son phrasé. La classe à l’état pur, croyez-moi… Ses textes traitent quant à eux de la religion sous toutes ses formes, mais bon, on me la fait pas, je sais que vous n’irez pas lire les paroles !

Un bon chanteur, c’est cool, mais bien souvent ça ne suffit pas (cf. Blaze ou Joey Belladonna) : il faut en effet que la musique suive… Et là, je vais pas vous faire un dessin : les 4 musiciens se lâchent et font de ce disque une petite tuerie pour tout amateur de heavy/speed/power métal. Les 2 guitaristes n’ont en effet pas chômé et leurs riffs sont un pur régal pendant les trois quarts d’heure que dure le disque… Rien que le riff d’ouverture de l’album, avec son exécution 100% thrash, est un monument à lui tout seul. Avec un style immédiatement identifiable, Johan Jalonen et John Allan envoient sévère, dans un déluge de palm mute et de rythmiques heavy (‘Immortal Hate‘ en constitue le meilleur exemple). On prend son pied sur chaque titre, et ce ne sont pas les solos qui vont faire baisser le niveau : à la fois techniques, rapides et mélodiques (‘Enslaved‘), ils s’intègrent parfaitement aux compositions et font de ce combo l’un des plus beaux représentants de la scène suédoise… Il en ressort une musique puissante mais en aucun cas bourrine. Et comme si un bonheur ne venait jamais seul, le son est dantesque, avec une production au top de Peter in de Betou.

Je ne vais pas m’amuser à vous décrire tous les titres tant ils sont à la fois différents et proches les uns des autres : très homogène, ce disque est sans conteste l’un de mes grosses claques de l’année. Un véritable appel au headbang dans la plus pure tradition des années 80, un peu comme si Iron Maiden avait décidé de muscler sa musique… Bref, ‘Enslaved‘ est tout simplement un disque époustouflant qui fermera le clapet de tous ceux qui ont enterré le heavy old school. Vous n’avez plus qu’à vérifier par vous-mêmes en allant écouter les extraits d’une minute sur le site officiel de Steel Attack, ou mieux, en allant acheter le disque. En tout cas, je suis conquis.