Donnybrook est un groupe avec plein de gars qui ont l’air méchant. Généralement, ces mecs là, ils font pas de la musette, donc quand je vous apprendrai qu’ils font du New York Hardcore, vous ne devriez pas être plus étonnés que cela… ‘Lions In This Game‘ constitue leur premier album après quelques démos, et le truc bizarre, c’est que dès le début, on a l’impression de bien les connaître nos petits gars. Bah oui, c’est ça de faire du NYHC à la Madball : ce n’est pas un style où la variété semble être appréciée.

La plupart des morceaux tournent autour des 2 minutes, le plus court ne dépassant pas les 59 secondes. Ce qui fait qu’au total, ce disque dépasse à peine les 26 minutes… Le chanteur (au timbre assez habituel pour du hardcore) s’époumone tout du long, parfois aidé par quelques refrains punk des plus communs. Ses textes sont évidemment vindicatifs, et les paroles tournent autour de l’esprit du hardcore et du respect des tough guys. Original, non ? Pour la musique, c’est la même chose que pour les paroles : ça tourne franchement en rond avec les habituels mosh parts (mention spéciale au break de ‘Down for the Core‘) et riffs simplets. Cependant, tout n’est pas si linéaire que ça sur cet album, comme en atteste ‘Check Your Chest‘ avec sa rythmique empruntée aux très bons Red Tape. Le début de ‘Techno-Logic-Kill‘ a même quelques allures de thrash, mais évidemment ça ne dure pas longtemps… Une reprise de District 9 (‘Victim‘) est également présente en fin de disque : elle se distingue du reste des morceaux par son rythme moins effréné ainsi que par son jeu de guitares un poil plus subtil.

En écoutant ce LP, je ne peux finalement pas m’empêcher de penser à Madball, tant on retrouve leur style et leur esprit… Bref, c’est une copie presque conforme ! ‘Lions In This Game‘ n’est pas mauvais, il s’écoute même très facilement, mais on peine à se concentrer dessus tant cela semble déjà vu et déjà entendu. Finalement, ce qu’il y a de plus réussi sur ce disque, c’est sa pochette, avec des hockeyeurs qui se mettent sur la gueule ! Je ne vous conseille donc de l’acheter que si vous êtes véritablement féru de NY hardcore.