Après la bonne surprise qu’avait été ‘Old World Underground, Where Are You Now ?‘, le groupe Metric sort, en cette fin d’année 2005, son second opus, intitulé ‘Live It Out‘. remarqués par le tube ‘Dead Disco‘, et après un passage dans le film d’Olivier Assayas Clean, ils ont donc repris les chemins des studios pour nous livrer un deuxième album, qui, disons le de suite, tiens plus bien la comparasion avec son aîné.

Le premier morceau est aussi le plus marquant de l’album. ‘Empty‘ commence comme une ballade, en posant une atmosphère arpégiale, sublimés par la voix d’Emily Haines, avant de partir dans une explosion Punk-Rock. Morceau surprenant donc, puisuqe cette explosion est aussi innatendue que prenante. Des morceaux comme ‘Handshack‘ ou encore ‘Monster Hospital‘, premier single du cd, dénotent d’une certaine recherche de l’urgence musicale. ces deux morceaux sont d’ailleurs les plus dansants de l’album. Morceau plus ambiancé electro avec ‘The Police And The Private‘, où le rythme reste assez bas, mais soutenu par une boucle rythmique électro. ‘Ending Start‘ évoque une sorte de labyrinthe sous forme de ballade hypnothique, tandis que ‘Live It Out‘ clôt l’album sous la forme d’un dernier brulot electro-punk.

On notera également la présence du titre ‘Poster Of A Girl‘ superbe chanson, interprétée moitié en Anglais, moitié en Français. Charmante attention. Metric livre donc avec ‘Live It Out‘ un deuxième album d’une qualité au moins égale sinon supérieure à leur première sortie, et confirme les dire selon lesquels on les place dans le haut du classement des meilleurs groupes electro-rock.