N’ayant pratiquement aucune notion en langue allemande, je me tourne rarement vers la scène Punk/HxC de ce pays, et ce sûrement à mes dépends. La preuve : ce disque composé uniquement de classiques allemands repris par Japanishe Kampfohorspiele.

Déjà auteur d’un premier album ‘ Hardcore Aus Der Ersten Welt‘ qu’il faudra maintenant penser à se procurer, le groupe revient ici avec huit titres de Grind-Punk aussi efficaces qu’ils sont bourrins (une nuance sur les deux derniers titres, à l’aspect plus metal voire sludge, qui auraient pu ternir l’ensemble si les six titres précédents n’avaient pas été aussi puissants).

Si vous avez été torturé dans une ancienne vie, ce disque va méchamment vous raviver la mémoire, tant le disque donne l’impression qu’une roue ornée de piques affûtées est en train de vous broyer et que, le pire, vous en demandez encore. A croire que les manches de leurs guitares ont été remplacés par des fusils à pompe et que chaque accord est une déflagration de plomb en pleine face. A croire que la rythmique est assurée par des maîtres en artillerie lourde. A croire qu’on aurait dû prendre allemand en seconde langue rien que pour comprendre ce que les mecs braillent et hurlent. Enfin, cela prouve bel et bien que dans le Punk les guitares parlent d’elles-mêmes et force est de constater ici que cela suffit à pleinement apprécier le disque.

Vivement conseillé aux amateurs de Punk et de Metal qui voudraient améliorer leur allemand et leur culture allemande (en s’intéressant aux versions originales des reprises) comme aux autres, donc.