Attendu au tournant ? Unswabbed l’est sans aucun doute. Surtout après un premier album éponyme bien accueilli par la critique et qui a d’ailleurs valu au groupe d’être considéré comme l’un des 20 espoirs du rock et métal de l’Hexagone par un certain magazine musical et d’être sélectionné au côté de la fine fleur du métal français au sein de deux compilations ‘Frenchcore’ et ‘Nu-KO’. Alors cet Instinct répondra t-il à nos attentes ? Place à l’écoute.

C’est un fait, Unswabbed porte beaucoup d’attention à la production comme en témoignent Mort Fine (1999) et l’éponyme (2004). Instinct n’échappe donc pas à la règle et le travail réalisé par Stéphane Buriez et Mathias Sawicz (basse) est tout simplement exceptionnel. La production atteint ici des sommets à en faire pâlir plus d’une outre-atlantique. Elle procure à la plupart des titres une densité incroyable les rendant ainsi beaucoup plus percutants et permet à Unswabbed d’entrer dans une autre dimension. L’on s’en rend vite compte sur des morceaux comme ‘Sans Faire de Bruit’, ‘Seul’ (mon préféré), ‘La Chute’, ‘Paumé’ ou ‘Comme un Autre’. Riffs très métal, basse omniprésente, rythmique lourde et effrénée, assénée à coup de massue par un Mathias des plus inspirés. Le tout est mise en valeur par des refrains implacables et entêtants.

Mais comme à son habitude, Unswabbed sait se faire plus calme et doux ne nous faisant ainsi pas douter de sa sincérité. ‘Encore Sourire’, ‘Devenir Personne’ sont des titres plus polissés que l’on retiendra moins, on pourra d’ailleurs leur reprocher un certain formatage mais ‘Jusqu’à l’aube’et son riff rock, ‘Rien à Perdre’et sa fin presque punkisante sont terriblement efficaces. Mention spéciale d’ailleurs à Seb qui maîtrise sa voix comme jamais alternant passage hurlé et chant clair, la poussant souvent très haut procurant ainsi à l’auditeur encore plus d’émotions.

En conclusion, la sortie d’un second album est toujours une épreuve charnière pour un groupe surtout lorsque le premier a été encensé en général par la critique mais là où certains se sont cassés les dents (je ne citerai pas de noms, pas de « délationisme » chez Visual !), Unswabbed revient sur le devant de la scène avec un Instinct des plus convaincants et plus mâture ! Le groupe nous aurait-il pondu là sa meilleure oeuvre ? A vous de juger !