Alternance de joie, de mélancolie douce, et surtout de bonne pop, ce Narrow Stairs était attendu. Groupe génial, auteur d’albums comptant parmi les meilleurs du genre Indie-pop, Death Cab For Cutie livre ici son huitième album. Et il n’est pas de tout repos. La preuve en est avec le premier single de cette nouvelle mouture, ‘I Will Posses Your Heart‘. Qu’en dire ? 8 minutes 30 dont plus de quatre d’intro, boucle hypnotique piano/basse/guitare/batterie. Hypnotisant donc, captivant même, intrigant. La voix arrive, et c’est parti. Ce morceau est énorme. Probablement un des meilleurs composés par le groupe de mon avis dans cet album.

Suivant, ‘No Sunlight‘ renoue avec une pop plus directe, tout comme ‘Cath‘. ‘Talking Bird‘ colle une larme à l’oeil, ‘You can do better than me ‘fait doucement sourire, sous ces airs un peu grandiloquant. Première déception. Le reste c’est du connu, du bon. Souvent un poil tristounet, jusqu’à ‘Long Division‘ et ‘Pity And Fear‘ qui ne demandent qu’à exploser en plein vol, tout comme un ‘The Ice is Begin Thinner‘, qui demande la même chose mais ne décollera jamais, à l’instar des deux précédents.

Impression mitigée en fait, après plusieurs écoutes de Narrow Stairs. oui, il y a de bonnes, voir très bonnes surprises, mais la spontanéité de certains morceaux de Transatlanticism ou Plans s’est un peu envolée, et l’album parait parfois un peu décousu. Il n’en reste pas moins une très bonne livraison qu’on s’écoutera régulièrement en attendant la suite.