Votre mot de passe vous sera envoyé.

C’est à Toulouse, lors de leur deuxième passage en France pour la promotion de “Through The Ashes Of Empires“, que VisualMusic a pu approcher Machine Head. C’est au petit dernier de la troupe, Phil Demmel qu’est laissé le soin de nous parler de l’album, de la tournée, et du futur DVD, le tout dans une ambiance bon enfant.

Salut Phil ! Cela va faire un an que “Through The Ashes Of Empires” est sorti en Europe. Que est ton regard actuel sur cet album ?
Pour moi, c’est exactement le même album. C’est vrai qu’il y a eu la sortie américaine avec “Seasons Wither” en plus, mais je le vois de la même façon. C’est un album incroyable, j’en suis très fier. C’est probablement l’album de Machine Head que je préfère.

L’album est sorti aux Etats Unis 6 mois plus tard. Quels ont été les problèmes avec Roadrunner pour avoir un tel retard ?
En fait, on était sans label. Roadrunner n’avait signé que pour la sortie internationale, y compris ici, en France. Ce n’est qu’une fois la tournée bien entamée en Europe et juste avant de tourner aux Etats-Unis qu’on a pu trouvé un deal avec Roadrunner. Donc, ce n’est pas tellement un retard, c’est juste qu’on a été un petit moment sans trouver de deal pour les Etats-Unis.

Est-ce que les fans américains de Machine Head ne s’étaient pas déjà procuré l’album en Import ?
Bien sur que si. Je pense que beaucoup de gens l’avaient effectivement déjà achetés via Import. Et beaucoup de personne l’ont téléchargé. Mais c’est ce que tout le monde fait. TU l’as téléchargé n’est-ce pas ? (rires)

Alors là non ! Je peux le prouver ! (je sors tous ses albums de mon sac)
Ok ok ! Je te crois. Tu es très généreux.
Mais bien sur, beaucoup de gens l’ont téléchargé. C’est pour ça qu’on a rajouté “Seasons Wither” en se disant que les fans achèteraient cette nouvelle version. Et aussi pour que les Européens achètent cette version en import. (rires)

Concernant “Seasons Wither“, vous jouez cette chanson tous les soirs, bien qu’elle ne soit donc disponible que sur la version américaine de l’album. Est-ce parce que c’est le morceau le plus représentatif de l’état d’esprit du groupe actuellement ?
C’est une des raisons oui. Cette chanson est sans conteste la plus représentative de ce que nous voulons faire maintenant. Mais, elle va bientôt sortir en Europe en piste bonus sur le single “Days Turn Blue To Gray“. Et c’est une chanson qui est incroyable en live, donc, les gens vont voir ce qu’on vaut vraiment sur scène maintenant ! (rires)

Depuis Octobre 2003, c’est votre troisième tournée européenne. Est-ce du aux ventes d’albums ou simplement parce que vous préférez le public européen ?
Je pense que l’Europe a été plus réceptive vis à vis de l’album. Nous avons déjà fait une tournée complète pour l’album d’octobre à décembre dernier, et nous voulions vraiment revenir. On a donc fait quelques festivals en Europe qui étaient excellents, mais c’était trop court ! C’est pour ça qu’on revient. Et nous avons toujours eu un meilleur feeling avec le public européen. Ils portent définitivement plus Machine Head dans leur cour que les fans américains.

Ce soir, ce ne sera que la cinquième fois que tu joueras en France. Mais quel est pour l’instant ton meilleur souvenir ?
Euh. quand on a joué à Lille, c’était l’anniversaire de notre ami Turtle, qui est le drum-tech de Dave. C’était vraiment un super show. Il a slammé malgré son énorme carrure ! (rires). Le show à Paris était super cool aussi. On a eu l’occasion de visiter la ville. C’était vraiment sympa. De bons souvenirs de France.

Faut venir à Bordeaux ! Là, vous aurez des souvenirs !
Où ça ?

Bordeaux ! La capitale mondiale du vin !
Euh.. J’aime pas le vin. (rires) Je ne bois que de la Vodka.

C’est pas grave, venez quand même !
(rires)

Bon, revenons-en à aujourd’hui. Que penses-tu des groupes qui vous accompagne sur cette tournée, Caliban et God Forbid ?
J’adore God Forbid ! Grand groupe. On a tourné avec eux aux Etats-Unis, et c’est un des groupes que j’apprécie le plus en ce moment. Pour Caliban, je les ai vu quelques fois, ils sont très énergiques et très cool comme gars. On a fait que 2 shows avec eux pour l’instant, donc j’ai besoin de regarder un peu mieux. Mais God Forbid, je les connais depuis longtemps, et c’est vraiment génial de tourner avec eux.

Beaucoup de personnes ont trouvé que Machine Head jouait toujours les mêmes chansons pendant la tournée de l’an dernier, et pour cette tournée, vous avez changé de setlist. Est-ce du à la demande des fans ou est-ce du au fait que vous en aviez marre de jouer toujours les mêmes chansons dans le même ordre ?
Tu sais, c’est la seconde fois qu’on vient, et on ne veut pas refaire la même chose ; les fans ne veulent pas entendre deux fois le même set ! Donc on a modifié quelques trucs pour faire un show différent. Les gens voyagent pour venir voir les groupes et ils veulent vraiment pas revoir la même chose donc, on mélange.

Comme l’an dernier, vous ne jouez qu’une seul chanson de l’album “Supercharger“. “Trephination” l’an dernier, et cette année, c’est “Bulldozer“. Est-ce définitivement l’album que vous appréciez le moins ?
Oui, c’est en quelque sorte, l’album qu’on met à l’écart. On s’est demandé quelle chanson garder de chaque album. Comme “Burn my Eyes” est vraiment l’album le plus apprécié, on le met en avant. En fait, on regarde chaque album et on essaye d’en prendre un peu de chaque.

Sur cette tournée, vous finissez souvent par des rappels de Pantera, Metallica, Sepultura… n’avez-vous jamais pensé reprendre du Deep Purple ?
Deep Purple ?!? Non non ! (rires) En fait, le nom du groupe n’a rien à voir avec l’album de Deep Purple.

On parle de plus en plus d’un futur DVD live de Machine Head. Peux-tu nous en dire plus ?
Oui, on va filmer le show de Londres à le Brixton Academy. Il y aura beaucoup de cameras. On va peut-être inclure quelques morceaux joué lors du “Burn my Eyes Anniversary Show” qu’on a fait à Philadelphie. C’est toujours en projet, il n’y a encore rien de vraiment concret, mais on essaiera de vous tenir au courant.

Lors de ce concert anniversaire à Philadelphie , c’était la première fois que tu t’essayais à “The Rage to Overcome“, tout comme Dave qui est pourtant dans le groupe depuis 8 ans. Pourquoi avoir attendu tout ce temps ?
En fait, je ne sais pas. C’est vrai qu’elle a pas été joué souvent ! Il y a d’autres chansons de “Burn my Eyes” qu’on joue très souvent comme “Old“, “Block“, “None But My Own“, “I’m Your God Now“… Ce sont celles que l’on aime le mieux. Mais je ne sais pas pourquoi sinon. On la rejouera peut-être pour les fans !

Le 23 octobre prochain, vous allez faire la première partie de Slayer à Paris Bercy. Les tensions entre Robb et Kerry King sont apaisées ou bien ça va être un clash ?
Non, ca s’est calmé entre eux. C’est du passé. Je suis sur que c’est fini tout ça. Kerry aime cet album donc… fini !

Peut-être qu’on verra Robb sur “Witching Hour” ?
Non, je ne pense pas (sourire)

Est-ce que vous avez commencé à bossé sur le prochain album ?
Non non. Il y a juste quelques riffs qui tournent, mais la on est sur “Through The Ashes Of Empires“, donc on essaye de le vendre ! (rires)

Que penses-tu des nouveaux groupes de la NWOAHM ?
Il y en a beaucoup de très bon. J’adore Chimaira, God Forbid sont excellents, qui d’autres… j’aime bien le nouveau Killswitch Engage, Shadows Fall sont bien aussi, …

Hatebreed ? Lamb of God ?
Hatebreed, c’est du bon ! Et Lamb of God.. j’adore ! Fear Factory

Et en groupe français ? Tu connais d’autres groupes que Dagoba ?
Non, c’est les seuls que je connaisse.

As-tu un dernier mot à rajouter ?
Achetez l’album, merci de soutenir Machine Head, merci à toi pour l’interview, pour l’intérêt que tu nous portes et de venir aux concerts. C’est grâce aux fans comme toi qu’on peut faire des concerts et des grandes tournées comme celle là, donc merci à vous.

Un gros merci à Phil Demmel, Delphine et Karine de Roadrunner et un big up au Chien Malin ! (Comprenne qui pourra…)