Votre mot de passe vous sera envoyé.

Maintenant que son groupe n’existe plus, Carl Barât explique que l’une des raisons du split de Dirty Pretty Things est qu’il était “trop idéaliste. Je voulais qu’on devienne un gang de frangins“. C’est sûr qu’il a vécu avec les Libertines un bel idéal de fraternité et de confiance.