Votre mot de passe vous sera envoyé.

Un fan a découvert par hasard que le dernier album de David Bowie, contenait encore une petite surprise. Tel un mogwaï, on apprend ainsi qu’une fois exposé au soleil, l’artwork se transforme laissant apparaitre une constellation d’étoiles. Une fois abrité, l’album retourne au noir le plus complet, la pochette serait donc thermosensible. Le graphiste Jonathan Barnbrook est revenu sur la conception plus complexe qu’elle n’en a l’air :

“De nombreuses personnes ont déclaré que c’était une pochette merdique quand c’est sorti, que cela avait pris 5 minute à faire mais je pense qu’il y a une incompréhension à propos de cette simplicité.
Cétait un homme qui faisait face à sa propre mortalité, le symbole Blackstar [★], plutôt que d’écrire ‘Blackstar’, comprend une certaine finalité, une noirceur, une simplicité qui est une représentation de la musique.
L’idée de mortalité est là, et bien sûr l’idée d’un trou noir aspirant tout, le Big Bang, le début de l’Univers et s’il y en a une, la fin de l’Univers. Ces choses sont liées à la mortalité.”

 

Source : Gigwise