Alors que la seconde compilation est déjà prévue pour août 2004, la première montre le bout son nez. Imaginé Par Fat Mike (Nofx) et contre Georges Bush Jr., la compilation réunit donc 26 groupes pour des chansons inédites, rares, ou bien des grands classiques.

Commençons par nous intéresser à la pochette, en particulier à l’artwork (c’est souvent le plus intéressant sur une pochette), puisque l’on peut y voir une caricature de Georges Bush Jr. devant un ampli en train de se ‘Busher’ les oreilles (Oh le jeu de mots!!!). Dans le livret, certaines notions/but de ce CD sont expliquées par des phrases du style ‘It’s not about ‘let’s be punk rock and hate the government’; it’s about ‘let’s be punk rock and change the government’‘ ou encore ‘20 reasons to hate Bush Jr.

Côté musique je dois avouer que j’ai été un peu déçu, peut-être parce que j’attendais un peu trop de cette compilation… On retrouve donc seize chansons inédites de différents groupe à commencer par None More Black puis Sum 41, toujours fidèle au nouveau style présent dans ‘Does This Look Infected‘. Suit alors une inédite d’Alkaline Trio que l’on reconnaîtra très facilement à la voix mélodieuse du chanteur. Sur cette compile vous retrouverez aussi Anti-flag avec une chanson aussi inédite, ce qui n’est pas étonnant vu l’engagement politique du groupe. Le groupe n’avait pas attendu cette compile pour faire ce genre de chanson, puisque avait été sorti au début de la guerre en Irak ‘Protest Song‘, enregistrée avec le groupe allemand Donot’s (disponible sur le site officiel).

Vous pourrez retrouver aussi ‘Bagdad‘ la chanson explosive d’Offspring, qui fait partie des raretés de l’album écrites à l’époque des premiers CDs du groupe. Puis suit The Get Up Kids, qui calme un peu le jeu avec une musique largement plus mélodique. Mais cela repart de plus belle avec l’inédite de Rise Against, et Ministry qui vient secouer tout ça à peu prêt à la moitié de l’album

Descendents, le légendaire groupe de pop punk qui fait son retour en ce moment avec l’album ‘Cool To Be You‘, laisse sa trace aussi sur cette compile avec une chanson plutôt sympa, mélodique et bien ‘posée’, n’ayant rien à voir avec un bon vieux air de ‘Everything Sux‘ par exemple. Vient ensuite un groupe qui ne déçoit jamais, j’ai nommé Strung Out; c’est l’une des (si ce n’est la) grosses claque de l’album. Et comme une claque arrive rarement seule (oé, les revers ça réchauffe peut être même plus), Strike Anywhere fait aussi fort que le groupe qui les précèdent (même si cette chanson n’est pas inédite. Pennywise suit, avec son grand classique ‘God Save The USA‘. Comme souvent dans les compiles, elles permettent de découvrir de nouveaux groupes, c’est ainsi que mon oreille à bien accroché sur les rythmes et la voix entraînante de la chanteuse de The Soviettes. Arrive ensuite une des chansons les plus (si ce n’est la plus) marquante de cette album : ‘No Voice of Mine‘ du groupe qui ne pourra jamais décevoir, je crois, car toujours fidèle à eux-mêmes, j’ai nommé Strung Out ! Et comme une claque n’arrive jamais seule (oui, il y a un souvent un revers qui claque encore plus fort) voilà ‘To The World‘ de Strike Anywhere. Qui a dit ‘jamais deux sans trois’ ? C’est pas le cas ici, puisque The Ataris a enregistré là une chanson… Médiocre ? Enregistré dans une salle de bain ? The Ataris enregistre là une reprise de Bad Religion bien décevante.

Pennywise fait aussi partie de cette compilation avec un classique ‘God Save The USA‘ qui pousse à la chansonnette ‘Fuck The Industry ! God Save USA! …Into The Sky !!!‘. Sur ce CD, les voix féminines sont très appréciées et c’est ainsi que l’on pourra retrouver Denali avec la voix douce de la chanteuse. Ca fait plaisir d’entendre une inédite de Nofx énergique et rapide de ce groupe que l’on ne reverra pas d’ici un an environ puisque Gros Mike est un heureux papa…

Même si certaines chansons ne sont pas forcément au goût de tous, le plus important sur cette compilation sont les paroles, il ne faut donc pas que s’arrêter aux airs (comme je l’ai sûrement un peu trop fait…) A noter qu’avec ‘Rock Against Bush Vol. I‘ est fourni un DVD bonus plutôt bien fourni sur lequel on retrouve des clips (Bad Religion, Anti-flag, Strike Anywhere…) des one man show’s ou George Bush Jr s’en prend plein la tête (étonnant) mais malheureusement pas sous-titré français.