Face Tomorrow, avec leur premier album ‘For Who You Are‘, avait réussi à se démarquer de toute une floraison de formations dites d’emocore -pari osé en sachant que le groupe est originaire de Rotterdam-, et ce grâce à un mélange risqué mais convaincant de hardcore et de power-pop.

Dans un sens, ‘The Closer You Get‘ reprend les choses où ‘For Who You Are‘ les avait laissées. Tout en laissant tomber l’aspect pop-punk que l’on retrouvait par moment sur le précédent LP et qui sentait un peu trop la Vans et la Root Beer, Face Tomorrow amplifie son post-hardcore pour le faire sonner de manière plus atmosphérique.

Et si on note toujours ici et là des réminiscences avec At The Drive-In de par l’aspect à la fois urgent mais mélancolique (‘Prop And Stay‘) et le chant remarquablement hurlé de Jelle Shrooten (l’outro de ‘Feel Free‘), le groupe aurait tendance désormais à adopter un son plus power-rock comme le pratiquent les Anglais de Hundred Reasons ou de Hell Is For Heroes, avec un son de guitares plutôt similaire et des refrains accrocheurs (l’imparable ‘Sign Up‘, d’ailleurs premier single).

Mais Face Tomorrow n’en reste pas là : ne cédant pas à la facilité, le groupe s’aventure vers des morceaux plus aériens, presque atmosphériques, la voix du chanteur -entre Jeff Buckley et James Maynard Keenan– y étant pour beaucoup. De plus, la faculté des musiciens à alterner passages calmes et passages plus énervés contribue à mettre en valeur de sublimes harmonies renforcées par une rythmique qui sait se faire plus ou moins lourde (‘All You Do).

Le groupe ayant à ses débuts sévit dans le Hardcore old school, on pourrait un peu rapidement faire un rapprochement avec Cave In et leur somptueux dernier album ‘Antenna‘. Mais si Cave In et Face Tomorrow partageraient un certain goût pour le son planant de Radiohead, on serait tenté de dire que si les premiers sonneraient plutôt au final comme les Foo Fighters, les seconds représenteraient un subtil équilibre entre la complexité mélodique d’un Tool, l’efficacité d’un Hundred Reasons et la puissance émotionnelle d’un The Mars Volta.

Sign up cause we are here to stay‘ clame haut et fort le groupe. Où est-ce qu’on signe ?