De se dire que ‘Long For Action‘ n’est que le premier véritable EP de Thirty Six Side, ça en impose, foi d’emoboy.

Originaire de région parisienne, le groupe force le respect avec son subtil mélange d’emo-rock, de pop-punk et de rock n’ roll, acquérant ainsi une identité musicale qui lui est propre. Et si on est tenté parfois de penser à Second Rate et à Dead Pop Club (‘Long For Action‘) dans le traitement des riffs et de la voix, qui s’en plaindrait ?

Doté d’une prod’ bien clean, chacun des 6 titres nous fait passer par différents états d’âmes à la manière d’un Texas Is The Reason, et ce grâce à des ambiances bien travaillées, avec de judicieux samples et de somptueux breaks qui font ressortir l’aspect intense de l’emo de Thirty Six Side.

Intense, c’est bien le qualificatif le plus juste qui pourrait convenir au son du groupe. En effet, chaque morceau a tendance à venir s’immiscer jusqu’au cortex et à provoquer des réactions plus ou moins contrôlables : vous allez chanter à vous en péter les cordes vocales; vous allez danser le twist (‘Sing Alone‘ ou quand les Get-Up Kids reprennent un classique d’Elvis), vous allez vous jeter contre les murs tellement c’est bon (‘No Reason At Last‘ mérite à lui seul qu’on se procure la galette, un véritable tube en puissance); vous allez taper dans les mains (l’excellent ‘Windows City‘); vous vous direz qu’avec le sublime ‘A Million Miles Away‘ ainsi que la toute fin du EP et ses magnifiques choeurs, on pourrait vous annoncer qu’il ne vous reste que cinq minutes à vivre, vous cous en foutriez bien.

Car si le terme ’emo’ devait être défini, ‘A Million Miles Away‘ pourrait bien le faire le mieux du monde : pour tout vous dire, si vous cherchez à conclure avec l’être aimé(e), faites-lui écouter ce titre… Non, ne me remerciez-pas, remerciez plutôt Thirty Six Side.

Un EP très vivement recommandé, surtout avec la période estivale qui approche. Du fait que plus on l’écoute, plus on l’aime, ‘Long For Action‘ pourrait bien devenir la bande-son des prochaines vacances.

Dispo contre 7.5 euros (frais de port compris) chez Buzz Off Records, 33 rue de la République 94220 Charenton.