The Process Of Believe‘ avait rassuré tous les fans quand à la capacité de Bad Religion à produire des petites bombes sur galettes, il restait pour eux à confirmer que nous n’allions pas repartir vers un ‘No Substance‘ ou encore un ‘The New America‘. ‘The Empire Strikes First‘ arrive donc et Bad Religion est attendu au tournant ! Toute la clique est là cette fois pour la réalisation de ce nouvel opus, y compris Mr Brett, patron de chez Epitath. Mmm ça va être bon, hmmm très bon…

On ouvre donc sur ‘Overture‘ et ‘Sinister Rouge‘, on prend une claque d’entrée, les choeurs sont magnifiques et on a déjà le droit à un tube made in Bad Religion © Le punk rapide et à la fois mélodique du combo vieux de plus de 20 ans est plus qu’efficace. Que cela soit, ‘Social Suicide‘, ‘All There Is‘ ou bien ‘Los Angeles is Burning‘, toutes sont magnifiquement jouées avec le chant de Greg si, comment dire, parfait, que ce soit l’intonation, le rythme, tout y est, l’expérience et le travail acharné est ici récompensé quand on entend sa voix. La maîtrise des choeurs est aussi remarquable sur ‘Sinister Rouge‘ ou ‘All There Is‘. Ce sont tubes sur tubes que Bad Religion enchaîne, on est bien loin des échecs cités plus haut. La musique y est aussi pour quelque chose, Brett et Brian assurant de superbes mélodies et Brooks affligeant un tempo entraînant et à la hauteur de nos espérances !

Après un début de CD rapide, enchaînant les pistes courtes et soutenues, on passe à des pistes plus longues mais toujours aussi sympas avec des refrains puissants et entraînants. Certes quelquefois la musique ralentie comme sur ‘Boot Stamping On A Human Face‘, qui est selon moi, la moins bonne de cette production, ou encore ‘To Another Abyss‘, mais c’est pour mieux profiter du chant de Greg toujours aussi impeccable.

Bref, on a le droit à que du bon, les déjà tubes ‘Los Angeles Is Burning‘, ‘All There Is‘ et ‘Sinister Rouge‘ et les autres comme ‘Let Them Eat War‘ ou ‘God’s Love‘ nous montrent que l’age ne change rien, seules l’envie, l’énergie et la passion peuvent vous permettre de créer un CD d’aussi bonne qualité. Bad Religion assure toujours, fin de l’histoire…