Swingin’ utters réalise avec cet album, le 6ème opus de la série des ‘Live in a dive‘ made in Fat Wreck Chords. Ce live composé de 23 chansons a été enregistré lors d’un concert à Hollywood (show at the troubadour). Ce double LP est très bien réalisé : un artwork dessiné avec une bande dessinée à l’intérieur qui n’est autre que la reprise de Scoobidouuuuu. Sauf que dans cette bande dessiné il n’y a pas de chiens peureux. Juste les membres du groupe qui doivent jouer dans un vieux manoir hanté par les fantômes de Joe strummer et Joey Ramone. Le groupe décide de ne pas se laisser faire par ces spectres et veut résoudre cette énigme. Cette BD n’est autre qu’une satire, mais je m’égare un peu du sujet….

Ce sixième ‘Live in a dive‘ n’a donc rien à envier aux précédents au niveau de la qualité sonore, puisque encore une fois, cela n’a rien à voir avec les bootlegs que l’on peut trouver sur le net sur un certain site rouge qui fait mal aux yeux (entre autres). Le public ne s’entend qu’entre les chansons, les breaks entre les chansons (C’est le cas sur ‘Five lessons learned‘) ou durant l’introduction du CD (‘Don’t ask why‘).

Ces 23 chansons sont toutes plus entraînantes les unes que les autres, et ont tendance à pousser à la chansonnette (comme pour’tied down, ‘spit on‘,etc… ). L’effet à tendance a être encore plus accentué avec les choeurs. Le groupe à un jeu riche en solo de guitare, très soutenu, et qui déborde vraiment d’énergie tout au long du CD. Sur ce live, aucune période du groupe n’est privilégiée puisque des chansons de chaque album sont jouées.

Ces pionniers du street punk que sont Swingin’ utters enregistrent donc là un live excellent d’une heure qui devrait vraiment ravir les fans du groupe, et les fans du style. L’album est très complet puisque en plus d’être un support musical pour ta mini chaîne, en plus d’être muni d’une bande dessinée, il a aussi une partie multimédia lisible à partir d’un PC avec un live, et une interview du groupe.