Après un ‘Space Camp‘, plutôt bien mais sans rien de très original, Audio Karate nous reviennent avec la maturité, l’expérience en plus qui fait qu’ils sont capables maintenant de nous sortir une petite tuerie. Un mélange des genres, du punk rock à l’émo en passant par des riffs bien rock ‘n’ roll, ce combo nous montre qu’on peut encore avoir un son bien particulier.

Avec une pochette digne d’un magazine Lapeyre © ou Castorama ©, Audio Karate nous annonce qu’on va avoir le droit a du brut de pomme. Zappons la pochette qui, nous pouvons le dire, est très laide et sans intérêts. Et prenons le cd, frappé du sigle de Kung Fu, j’insère le cd dans ma chaîne…

Oubliez le temps du ‘Space Camp‘ ou le groupe tentait de concurrencer des groupes comme The Ataris dans un style punk rock acidulé. L’évolution est importante pour notre plus grand bonheur. Peut être l’arrivée de Bill Stevenson aux commandes y est pour quelques choses, mais le son est bien différent. C’est un son unique qui sort de mes enceintes. La voix de Art Barrios vient vous toucher au fond de vos tripes, ça vous remue. Un titre comme ‘Jesus Is Alive and Well‘ est tout simplement une bombe sur compact disc. Des riffs de grattes ‘heavy‘ et un son bien plus hardcore que dans l’opus précèdent donne a ce cd une pêche incroyable.

L’atout majeur de ce cd est selon moi la voix et les choeurs qui sont si spéciales. Le chanteur au bord du cri nous transmet une grande émotion que ce soit dans des morceaux rapides comme ‘Jesus Is Alive And Well‘ et ‘Gypsyqueen‘ ou plus lents comme ‘Hey Maria‘ ou ‘Catch And Release‘. C’est véritablement une énergie incroyable qui sort des enceintes durant la quarantaine de minutes. Audio Karate crache tout ce qu’ils ont et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça en jette. Les riffs de Jason Gamacho permettent aux chansons de monter d’un cran dans chaque interlude ou refrain. Les mélodies deviennent intéressantes et quasi-envoûtantes sur certaines pistes. C’est un travail énorme que produit Jason aux niveaux des mélodies ce qui donne au cd ce coté ‘heavy‘.

Avec un cd comme celui-ci, Audio Karate trouve son créneau et ce n’est pas moi qui m’en plaindrais. La production de Bill Stevenson et le timbre de voix de Art font de ce cd une réussite sans aucun doute.