Only Crime, ce super side-project composé de membres de Good Riddance, Descendents, All, Black Flag, Converge, Bane, Hagfish etc…, sort enfin son album : ‘To The Nines‘. Et avec un tel line-up, il est normal de s’attendre à gros… voir même très gros.

Ce super combo sort là un album avec un artwork bien réalisé, et très typé scène de crime avec des couleurs sombre, glauque et embelli avec des empreintes digitales ; le tout pouvant laisser présager un bon son punk hardcore. Mais comme dit le dicton ‘l’habit ne fait pas le moine’. Alors passons à l’écoute de l’album.

C’est avec ‘R.J.R.‘ que commence la galette, cette chanson avec une intro un peu particulière décousue et finissant par un p’tit solo de guitare vient à me faire poser une question : ‘se serait-on trompé de CD ? Serait-ce le dernier Good Riddance ???’ et non c’est bien Only Crime… Alors que les premières chansons ‘Sedated‘, ‘Doomsday Breach‘ filent et défilent, cette impression que j’ai ne démord pas… Cela est sûrement dû à la voix particulière de Russ Rankin (N.d. moi : également chanteur de Good Riddance).

Les chansons sont excellentes et accrocheuses. La preuve est faite avec par exemple ‘On Time‘ qui est rapide, énergique, et avec un break suivi d’un choeur assez bien foutu à mon goût. ‘Real Enemy‘ est l’une des meilleures chansons qui donne le ton direct avec une intro particulièrement efficace.

To The Nines‘ est donc un excellent album et qui a vraiment la patate, surtout en étant fan de ce que fait Good Riddance, mais le problème est peut-être là… Ce side-project manque malheureusement de personnalité, et fait trop penser à un ‘Good Riddance Bis’, surtout à l’écoute de chansons comme ‘Tenebrae‘ ou ‘Sedated‘ (par ailleurs excellentes).