Après un premier volume plutôt bien accueilli mais à mon goût un peu trop dur à passer du fait de la grande diversité des chansons, Rock Against Bush nous revient. Tout simplement parce que quand il s’agit de montrer que Bouche n’est pas le meilleur président qui soit, et bien on se pousse au portillon. Fat avait donc besoin d’un volume 2. Encore une fois, il nous est versé avec son lot d’inédits et de raretés, et aussi avec un DVD et un jolie booklet.

Commençons par le commencement, le booklet est très bien foutu : il commence avec un très long texte de Justin Sane d’Anti-Flag sur ça vision des choses, sur le vote et sur Bouche. Ensuite s’en suit, la liste des groupes avec leur chanson et leurs paroles ou d’autres textes concernant l’importance du vote. Au centre du booklet, on a encore droit a 20 raisons d’haïr Bouche. Un booklet plutôt intéressant qu’il faut prendre le temps de lire.

On passe ensuite au cd en lui-même, avec énormément de raretés et d’inédits, cette compilation nous comble de bonheur. Dès les premières chansons, avec Green Day est une ‘Favorite Son‘ encore mieux que ‘American Idiot‘, des très bonnes pistes de Operation Ivy ou encore Dropkick Murphys. Une très punk ‘Gas Chamber‘ des Foo Fighters ou encore ‘Status Pools‘ de Lagwagon vraiment sympa. On a vraiment droit a du très bon sur cette compil’ avec Bouncing Souls ou encore Useless Id et Autopilot Off. Sur la fin Hot Water Music, Thought Riot et No Use For A Name au terme d’une ‘Fields Of Agony‘ lourde de sens ponctue ce très bon volume de Rock Against Bush. Les seules déceptions sont pour moi la reprise de ‘Linoleum‘ de Bad Astronaut, qui est finalement absente, et la version de ‘Violins‘ de Yellowcard, qui ne vaut pas une cacahuète. Sérieusement je peux pas m’empêcher de la zapper tellement cette chanson est ratée (surtout après la version acoustique de Joey Cape).

Ensuite on éteint ça chaîne, on allume sa télé et on insère le DVD inclus avec le CD. Constitué de clips de Alkaline Trio, Bad Religion, Flogging Molly, Nofx et Thought Riot, ainsi que de 3 sketchs et plusieurs reportages politiques, ce DVD est plutôt bien foutu et intéressant (enfin du à une surdose de Bouche, mon attention fut surtout focalisé sur les clips).

Rock Against Bush Vol. 2‘ est selon moi meilleur que le premier, ceci du à une meilleure homogénéité des chansons, bien que Yellowcard fasse vraiment tache au milieu de ça. Et apparemment ça a l’air de marcher puisqu’il est placé au moment même où j’écris, 46ème dans les charts américains, représentant la 2ème place des disques indépendants. Voilà, espérons seulement qu’ils arriveront à toucher les gens un tant soit peu sur l’importance du vote.