Rock & roll, surf music, ambiance vaudou… Voilà comment définir Washington Dead Cats. Ce groupe français aux allures de combo ska (entendez par là que le line-up comprend un saxophoniste et un trompettiste) produit une musique bien particulière. Et c’est dans leur dernier album de ces chats morts intitulé ‘Treat Me Bad‘ (petit clin d’oeil à l’album d’ElvisTreat Me Nice‘) que j’ai décidé de me pencher.

Treat Me Bad‘ est l’un de ces albums qui dégage une ambiance particulière et l’on s’en rend compte dès la première chanson… Cela est d’autant plus accentué par le chant d’outre-tombe de Mat Firehair. A vrai dire, on pourrait presque dire que chaque chanson de cet album à sa propre personnalité, son propre style. Ainsi, ‘Crasy When I Hear That Beat‘, ou ‘Mexican Wrestler‘ pourraient servir de fond sonore pour une maison hantée, ‘Under The Coconut Trees‘ se démarque par son ambiance très ‘Waikiki’. ‘Waikiki bay (Johny Don’t Go Surfin’)‘ file la patate et sonne vraiment très ‘surf music’ et donne envie de pousser la chansonnette (‘Johny don’t go surfin’ anymore… I wanna surf and destroy !’). Idem pour ‘Juju (Wowow)‘, alors que ‘Devil’s claw’s‘ à un petit côté ‘western spaghetti‘. On n’oubliera pas non plus ‘to the tiki rock‘ et ses choeurs très ‘gospel’.

Bien sur, les influences Jazz se ressentent dans toutes les chansons grâce aux instruments à vents : que se soit le saxophone, la trompette, ou le trombone. Ainsi ‘El Señor Igor‘ à un refrain très jazzy et ‘Do The Mambo ?‘ enchaîne solos de guitares, et solos de trompettes.

Les Washington Dead Cats ne se cantonnent pas au chant anglais… Ainsi ‘Le diable en personne‘ est chanté en…. Comment ça vous avez déjà deviné que c’était en français ?!!

On y retrouve même une chanson réalisée sur l’air du sirtaki (cette musique grecque accompagnée d’une danse assez marrante qui s’accélère avec la musique) : ‘Aloha From Ligres Beach‘.

En résumé, je dirai que malgré un style aux penchants ‘obscurs’, ‘Treat me bad‘ est un album qui à vraiment dont de faire sourire. Et les deux clips qui composent la rubrique multimédia du cd reflète parfaitement l’ambiance de cd ce groupe qui ne se prend pas forcément au sérieux !