Après un premier EP explosif qui les avaient propulsé au milieu de la scène punk rock nationale. Hogwash nous revient avec leur premier album sorti chez Diskrete Music, ‘Old’s Cool, New’s Cool‘, une nouvel claque sur la joue du punk rock mélo ! (Elle est pas top ma métaphore?)

Avec un début si remarquable, il est normal d’attendre le groupe au tournant. Ce nouvel opus nous confirme leur talent à produire de petites bombes de punk rock mélo dans la lignée d’Umfm, No Use For A Name et autres. Nos 4 compères maîtrisent parfaitement leurs instruments, le chant est appliqué, les refrains bien foutus, un gros travail a été effectué là dessus, ce qui nous donne un mix de pèche et de mélodies, une sorte de punk rock mélodiquement énergisant ou énergisement mélodique, c’est vous qui voyez.

On a le droit à du très bon tout au long des 11 pistes de l’album. Des pistes comme ‘Old’s Cool, New’s Cool‘, ‘Watch‘ ou ‘Piece Of Mind‘ sont tout simplement énorme, débordante d’énergie et si mélo à la fois. Le travail de Jérémy à la batterie est tout simplement hallucinant, sur toute les pistes on a le droit à un tempo rapide et les bras de Jérémy martèlent les fûts à une vitesse incroyable. Le travail lyric est quand à lui aussi remarquable particulièrement sur ‘Piece Of Mind‘ qui est de loin ma préférée ! (No! We can’t forgive the kid we were befoooooore). On termine sur ‘Naked‘ avec un départ hardcore, mais ils reviennent vite à ce qu’ils font de mieux et on a encore une fois le droit à une perle avec ses breaks, ses choeurs et ses riffs si mélodiques. Le seul point négatif sur cet album; c’est la prod’, on a un son identique à l’EP, le son n’est pas clair un peu étouffé à mon goût.

Avec une prod’ moyenne mais un jeu parfait et une énergie incroyablement présente, Hogwash persiste et signe dans le milieu avec cet album. Un cd que vous vous devez de posséder tout simplement car Hogwash va devenir un des piliers de la scène punk rock mélo et tout simplement parce que ce cd en vaut la peine.