Trois ans après son ‘Keep It Unreal‘ et son tube ‘Get a Move On‘ (qui, bien que son titre ne vous dise rien vous est forcément familier), Mr Scruff nous revient avec un opus, ‘Trouser Jazz‘, toujours à base de samples, la marque de fabrique du décidément très en vu – à juste titre – label Ninja Tune.

L’intro, ‘Here We Go‘, nous met directement dans le bain d’un album jazz-funk-electro voir house par moment. Le morceau qui suit (premier single de l’album) est très sympa quoique un peu longuet avec son sample de sax un peu trop utilisé, tout comme celui de Rhodes d’ailleurs.

Mais a partir de ‘Beyond‘, c’est du grand art. Les collaborations ne manquent pas de donner plus de vie à une musique qui bien que n’en manquant pas, peut sembler un peu trop artificielle pour certains. La voix de la chanteuse de Homelife (dont l’album ‘Flying Wonders‘ vient également de sortir chez Ninja Tune), Seaming To, sur les morceaux ‘Beyond‘ et ‘Valley Of the Sausage‘, en est d’ailleurs un parfait exemple, tout comme celle du rappeur Braintax sur ‘Vibrate‘.

On ne s’ennuie pour ainsi dire pas une seconde sur cette album, car chaque morceau, bien que possédant la touche de Mr Scruff, garde un style propre, dans le sens où chaque chanson s’oriente vers un style différent, comme le rap sur ‘Vibrate‘, la house sur ‘Sweet Smoke‘ et ‘Come On Grandad‘, la world avec les percussions de ‘Shelf Wobbler‘, le funk sur ‘Shrimp‘ et ceci tout en gardant une base jazzy.

Très bon album donc, d’autant que Mr Scruff fait tout tout seul, jusqu’à la pochette de son disque, l’illustrant de ses bientôt célèbres hommes patates, d’autant qu’ils les animent également dans ses clips, dont le dernier en date, celui de ‘Sweet Smoke‘, vient d’être mit en ligne sur le site de Ninja Tune à ici-même. Keep it Unreal Guys !