C’est avec une certaine gène que je dois reconnaître avoir découvert Mad Caddies avec ce live… Certes je possède ‘Quality Softcore‘, mais je n’y avais jamais vraiment prêté l’oreille (espérons que la personne qui me l’a offert ne lira pas ça…). C’est donc avec ‘Live From Toronto : Songs In The Key Of Eh‘ que j’ai vraiment découvert et apprécié Mad Caddies.

La pochette : toute rouge avec des phoques (qui a osé dire que ça faisait penser à Visual et à la Visualteam??!?) semble refléter la bonne image de cette galette de ska très… ska. Pour être plus précis à propos de la pochette, une fois déplié (car ce n’est pas un livret habituel), l’avant de la pochette se transforme en affiche de cirque ‘rétro’ dans le même style de celles que l’on pouvait trouver au début du 20ème siècle par exemple. Et si certains se demandent pourquoi cet album n’est pas sorti sur la collection des ‘Live in a Dive‘ c’est que entre autre, d’après Keith, ce live ne se prêtait pas aux pochettes ‘cheesy comics’.

Enfin, l’habit ne fais pas le moine alors parlons du CD… Keith nous confiera lors d’une interview que si celui-ci a été enregistré à Toronto, c’est pour le public et le fait que leurs plus gros concerts ont lieu là-bas… C’est donc un public enthousiaste que l’on retrouve entre les chansons sans pour autant les polluer.

Live From Toronto : Songs In The Key Of Eh‘ alterne différentes ambiances spécifiques à chaque chanson : de la ballade amoureuse avec le début de ‘10 West‘ ou ‘Drinking for 11‘, au ska très festif avec ‘No Hope‘ ou encore ‘Monkeys‘, en passant par la chanson du ‘moussaillon‘, toutes restent assez énergiques et enthousiastes… Avec Mad Caddies, pas de doute, on laisse sa tristesse aux vestiaires ! Ainsi, pour être sûr que cette dernière s’est envolée, les joyeux lurons enfoncent le clou avec un concluant ‘All American Circus‘, effectivement très ‘circus’ et dansant !

On sent que le groupe s’amuse sur scène et c’est ce qui fait de cet album un très bon live… Une dose de bonne humeur qui dure pas loin d’une heure !