Lorsque j’ai appris que Me First And The Gimme Gimmes avaient sorti un live, j’ai tout de suite pensé aux chanceux qui ont pu les voir en concert à une bar mizvah ! Surtout lorsqu’on a vu la vidéo de ‘I Believe I Can Fly‘ sur le plateau de ABC pour une émission ‘spécial Halloween’ ou les cinq joyeux lurons mettaient le feu à la salle habillée en pom pom girl… C’est donc avec un certain empressement un peu dangereux (car c’est le meilleur moyen, malheureusement, d’être déçu..) que j’attendais ce CD. La pochette reste assez traditionnelle puisqu’on y voit tout le groupe posé avec des guitares et des costards rétro, je dirai que celle ci ne casse pas de briques.

Après une intro en anglais qui peut paraître longue à certains, le CD commence avec la reprise d’une chanson culte de Led Zeppelin, ‘Stairway To Heaven‘ : c’est une reprise inédite (tout comme le reste des chansons qui composent ce CD) et vraiment bien réalisée comme à son habitude. Avec une intro légèrement maladroite et calme puis qui s’accélère et qui donne un certain punch (‘And She gets there she knows if the stores are closed !!!‘).

Les reprises toutes plus grandes les unes que les autres s’enchaînent pendant environ 45 minutes à des rythmes différents… Parfois solennelles avec ‘Auld Lang Syne‘ et très souvent rapides et débordantes d’énergie avec par exemple ‘Delta Dawn‘. Mais celles ci ne sont pas vraiment regroupées par thèmes comme sur les autres albums (cf. ‘Take A Break‘ ou il n’y a que des reprises R’n’B’) hormis le fait d’être assez âgés et/ou mythiques. Ainsi, on y trouve des reprises de Blondie avec ‘Heart Of Glass‘, Styx avec ‘Come Sail Away‘, Billy Joel avec ‘The Longuest Time‘ des Beatles avec ‘Strawberry Fields Forever‘ (‘Let me take you down, ’cause I’m going to strawberry fields !!!‘) et même avec la chanson ‘Superstar‘ une reprise du groupe mythique Superbus nan je plaisante ! des Carpenters bien sûr ! Sans parler des reprises de ‘O sole mio‘ ou de ‘Hava Nagila‘.

Ruin Jonny’s Bar Mitzvah‘ est donc un album trippant jusqu’au bout (comme dirait le djeunz) avec une tentative de ‘parler le France’ par Spike et aussi de Mike juste avant de reprendre la chanson française. ‘Good Bye My Friends‘ (‘Adieu Emile je t’aimais bien tu sais !! J’veux qu’on rit, j’veux qu’on danse, j’veux qu’on s’amuse comme des fous !!!‘).

En somme je dirais que ‘Ruin Jonny’s Bar Mitzvah‘est un excellent album qui renforce l’envie de voir me Me First And The Gimme Gimmes en Bar Mitzvah ou même en concert… Chose d’autant plus frustrante car cela risque d’être difficile puisque les membres du groupes ont chacun emploi du temps très pris avec leurs autres groupes respectifs…