En voilà un groupe intéressant, formé avec le gratteux/trompetiste de Reel Big Fish, The Littlest Man Band n’est pas un groupe de ska comme les autres. C’est un groupe à l’immense talent qui vient nous offrir ce ‘Better Books End‘, loin de tout ce que je connais du ska. Une sorte de Blues/Jazz rock aux trompettes retentissantes.

Avec un talent de composition indéniable, ce groupe vient vous remuer le fond du bide grâce notamment à une voix de Scott Klopfenstein digne des plus grands chanteurs. Cette voix qu’on entendait parfois en backing vocal sur Reel Big Fish montre là sa puissance incroyable. Des chansons comme ‘Always Sayin’‘ sont d’une qualité rare ! Le groupe assure tout simplement, avec des trompettes remuantes et une guitare juste en retrait. Mais il faut bien l’avoué, le groupe ne serait pas pareil sans cette voix, cette incroyable voix de Scott (oui je me répète). Parfois on pense aux 60’s sur ‘Stayes Away Too Long‘, avec une trompette balançant son couplet comme si elle parlait, et un orgue qui nous accompagne tout du long, bref c’est beau ! D’une ballade simple comme ‘Bad that is beautiful‘ aux trompettes larmoyantes, le groupe enchaîne sur la très groovy ‘Happened Again‘, aux choeurs vraiment cool (choobiwa choobiwa wahou wahou). L’influence des années passées n’est pas cachée, sur ‘Sunshine‘ encore, blues à souhait. Il est possible que le groupe reste à l’état d’inconnu car loin du milieu punk et ska, mais si vous avez l’occasion d’écouter, prêtez y une oreille attentive car un talent comme ça ne devrait pas passer aux oubliettes. ‘Wrong Bad‘ , si triste et belle viendra conclure ce cd suivit de ‘Better Man‘, un poil country (si on zappe les trompettes), et ‘It’s You‘ aux orgues un peu plus vivants et moins triste. Car sur les deux avant dernières, sans paroles, le cafard pourrait vite vous monter à la tête. ‘It’s You‘, elle, vous redonnera une dernière fois le sourire, encore une fois grâce à cette voix, véritable bijou.

Bien qu’un simple side project à la base, ce groupe mérite mieux, vraiment mieux ! (Qui a dit la fin de Reel Big Fish ?) Car des groupes comme ça, il en faudrait plus, avec une créativité sans pareil, un sens inné de la mélodie, un talent indéniable. The Littlest Man Band mérite plus ! Et quand on sait que cet album et le premier du groupe, on commence à trembler, à la fois peureux et pressé d’entendre la suite, car si suite il y a, ça risque de donner un album complètement incroyable !