Votre mot de passe vous sera envoyé.

C’est bien pratique les rééditions, surtout quand le disque que l’on s’était acheté est aujourd’hui tout rayé. Et si en plus l’objet est embelli grâce à un joli digipack et à 3 titres dont 2 issus du premier EP du groupe et de 2 vidéos bien rigolotes, pourquoi se priver de celle du premier album du Dead Pop Club, sorti à l’origine en 2000 ?

Surtout qu’à l’époque, nos quatre super-héros maîtrisaient déjà une bonne partie de leurs pouvoirs même si l’on sent nettement qu’ils cherchaient encore leurs marques. Alors on teste : décharge Samiamesque (‘Up To You‘), friandise pop-punk (‘Go !‘), instrumental emo (‘Number 8‘), hybride ‘emo-pop-stoner‘ (le très bon ‘Rip Off‘), inclinaisons noisy
Le tout reste pourtant drôlement efficace et énergique, grâce à des mélodies abouties et la production claire sonnant bien indie de Fred Norguet.

Et si certains morceaux évoquent déjà la veine ‘emo pop-punk n’roll‘ de l’excellent ‘Autopilot Off‘, les fans du second album ne se retrouveront pas forcément dans ce « Superpower », et inversement. Mais bon, à qui, à part les fans, sont destinées les rééditions ? Et comme ne pas être fan du Dead Pop Club est une faute de goût…