Alors que le suffixe ‘core’ est maintenant utilisé à toutes les sauces, rien de tel qu’un vrai retour aux sources grâce à la sortie du nouvel album des 25 Ta Life, passés maîtres dans l’art du NYHC.
Et si ‘Hellbound Misery Torment‘ amène quelques innovations dans le style des new-yorkais, ces derniers, leur leader Rick Ta Life en tête, restent fidèles à l’éthique du mouvement avec un son toujours aussi direct et brutal, une rythmique speed et abrasive, des vocaux éructés pour ne pas dire vomis par Rick et sa bande de tough guys (‘Haterz Be Damned‘), des lyrics évoquant les thèmes classiques du straight edge (‘Promise Keeper‘) et de l’esprit de « core » et les classiques reprises dont l’excellent ‘Crucified‘ de Iron Cross.

En ce qui concerne les innovations, les plus frappantes restent les plans de guitares qui partent dans des directions moins évidentes qu’auparavant, et les cris de Rick qui virent parfois au chant (!). Le résultat s’avère plutôt convaincant (25 Ta Life n’a peut-être jamais été aussi efficace que sur ‘Believe In Me‘) et pourrait bien convertir certains anciens réticents au groupe (ne vous laissez pas rebuter par l’artwork).

Mais ‘Hellbound Misery Tormet‘ risque de suive la même voie que les anciens 25 Ta Life, même s’il est bien meilleur que leur précédent effort ‘Best Of Friendz/Enemiez‘ : les fans se jetteront dessus et les mauvaises langues continueront à critiquer l’attitude de Rick. Et c’est peut-être bien ce qui fait d’ailleurs tout l’intérêt du NYHC, après tout (‘we both believe it’s more than music, we stay true and you know that you can count on me, I can count on you‘).