L’automne arrive. Les feuilles vomt tomber, il va faire gris, froid, pluvieux. La seule chose positive chez la plupart des gens dans l’hiver, c’est qu’en hiver, y a du ski et Noël. Mais dans les deux cas, il faut de l’argent. Donc pour l’autre populace, y a rien à faire. Rien ? Rien en effet, à part se procurer ‘Comme 1 Bombe‘ de Shaggy Dog Story. Ce premier album, c’est un peu comme une boite de pizza, sauf qu’à l’interieur de la boite, on a un cd rempli de chaleur, de soleil et de joie de vivre.

Depuis huit ans, la caravane ‘Shaggy Dog Story‘ trimballe son énergie communicative à coups de concerts enflammés et de show explosifs‘. C’est ce qui est marqué sur le dossier de presse. C’est un pas un peu exagéré leur truc ? Non, quand on écoute l’album, on se rend compte que non, absolument pas. Bon évidemment, un album ne vaut pas un concert, mais quand en studio le groupe est très bon et arrive déjà à rendre heureux, il est impossible qu’en concert, l’ambiance ne soit pas centuplée. Car oui, ‘Comme 1 Bombe’ fait partie de ces cds qu’on emportera partout, même pour aller acheter du pain. La recette est simple : mélanger plusieurs sonorités métal, ska, funk… Et avec ça, on ajoute une bonne dose de bonne humeur. Ca donne un album un métissé qui n’a pas besoin de réclamer de se faire écouter. La pochette suffit d’ailleurs à donner envie : le ton est donné. Du rouge, du jaune, des clown nains. Il ne manque plus que Monsieur Loyal.

Ah ben si, le voilà monsieur loyal : Jolga, le chanteur qui va d’ailleurs jongler entre différents thèmes comme les textes festifs ou bien de manière plus sérieuse et plus posée : l’Homme. Tel est surement l’avantage de mélanger autant de musiques : le métal pour chanter des textes plus ‘sérieux’ et du ska pour des paroles plus gaies.
Ainsi, dans ‘Le Fou‘, métaphore par l’intermédiaire d’un échiquier et de ses pions, le chanteur fait référence au fait que l’on peut sembler être libre sans l’être réellement. Et toutes les paroles de l’album ont la même qualité. Rien à dire à part ‘nickel’.

Impossible d’étiqueter ce groupe avec ‘Metal‘ ‘Ska‘ ou bien ‘Rock Indé‘ (qui n’est pas un genre d’ailleurs… juste une feinte de la part de la fnac pour caser les ‘autres’ albums). Et pour cause : on retrouve pèle-mèle les instruments ‘classiques’ avec du sax alto, trombone, trompette… Et ça fait du bien ! Mais il n’y a pas que ça car ‘Comme 1 Bombe‘ est un album riche. Riche en varieté puisqu’on peut y écouter une track résolument culte, ‘Interlude‘, moment kitch de l’album avec cet mélodie tout issue d’un ascenseur (sans méchanceté voulue). Il y a aussi ‘4.29 AM‘, qui est la vraie pause de l’album avec une guitare acoustique et un chanteur et c’est tout. On se rapproche du Ben Harper… Les sonorités ska quant à elles feraient penser à du Ska-P avec un chanteur qui se serait acheté des cordes vocales (selon Cazador). Et là, tout est dit.

Pas de doute, le groupe a un très long avenir devant lui. Maintenant, reste plus qu’à les voir enfin en concert pour s’assurer qu’il assure même en public. Mais bon, en fait, y a pas vraiment de doutes à se faire…