On ne reçoit pas toujours de bon cds, on a tendance à l’oublier par moment lorsqu’on enchaîne trois quatre bonnes chroniques. Malheureusement parfois, on tombe sur de véritables bouses. Difficile de faire une bouse maintenant me direz-vous. Même une simple démo peut avoir un très bon son, clean etc. Mais je ne suis pas du style à juger (seulement) sur la qualité du son. Allez j’arrête de tourner autour du pot et je vous dévoile le grand gagnant du jour : Bottom Line et leur album ‘Eloquence‘. Sans doute plein de bonne volonté, sans doute plaira-t-il, mais pas à moi.

Parce qu’il faut toujours se justifier, premier Argument : Yellowcard assure déjà énormément dans ce style, et en plus ils ont un violon. Ici, ils ont juste des beaux cheveux. Bon ils ont aussi l’air super sympa, mais ça ne suffit pas.
Voir aussi : Fenix*Tx premier du nom.
Voir aussi : Unwriten Law.

Deuxième Argument : Par soucis de professionnalisme, j’ai quand même fouiné un peu sur le net, après avoir vu qu’ils ont bien pensé à se mettre au goût du jour (mèche, dents brillantes à souhait, photo pas retouchée pour un sous), on en viendrait presque à croire que certains sont les frères des jumelles Olsen, bref, je disais donc qu’après avoir fouillé le net quelque peu, on se rend vite compte que quelqu’un à bien résumé le truc, je vous traduit : ‘Vous rappelez-vous de vos quatorze ans ? Vos parents vous emmenaient partout où votre BMX ne pouvait aller, la Nintendo 64 cartonnait, et New Found Glory jouait selon vous la meilleure musique de votre vie. Comme, hélas, la majorité des groupes pop punk, Bottom Line nous sert des chansons fortes en mélodies avec un manque complet de personnalité. Ils sont bons musiciens, mais aucun mérite ne ressort de ces chansons.’ Merci à Anchors de m’éviter ce supplice.
Voir aussi : Torture.
Voir aussi : New Found Glory.

Alors oui, cette chronique est bête et méchante, elle repose sur des arguments aussi costauds qu’une chips Vico. Mais à vrai dire je m’en contrefous. Ce cd me file la gerbe.
Voir aussi : Nausée.
Voir aussi : Choc.
Voir aussi : Mort.

Il fallait que je le dise.