Youpi, j’ai reçu un cd promo, un vrai, avec une boîte en plastique, une jaquette, un beau livret papier glacé, tout ça, Wahh… ah, c’est Melatonine. A L’heure où le Rock français tente de faire parler de lui, avec parfois du talent Deportivo, AS Dragon, Luke, ou alors, des groupes jeunes, qui ne disent peut-être encore pas grand chose puisque Parisiens, comme les prometteurs The Naast, The Brast, Second Sex, nouveaux chouchoux des bosses du Rock, et bien d’autres débarquent, et c’est le cas de Melatonine, qui escompte bien avoir une bonne grosse part du gâteau.

Première piste, premier constat. ‘Prozak Generation‘, morceau single de ce premier album, sonne Punk. Ca sonne bien. Super Production, chant français, ça commence bien. Mais ça sent le rechauffé d’entrée de jeu. On a le droit à une dyathribe anti-français depressifs. Elle parle pour elle, peut-être, mais ça risque d’enfoncer encore un peu plus les pauvres ouvriers de l’usine de chaussettes française qui a délocalisé en Chine à cause de leurs quota. Résultat ? une famille sur le carreau, le Prozak est de la partie, c’est pas la bonne solution, tout le monde le sait, mais si la pauvre famille entend ça, elle va se flinguer direct (je parle de la chanson, pas du groupe en général). Pauvre famille. Sinon côté musical, vous voyez Green Day fatigué ?

J’aime Pas‘ décroche le pompom. L’intro, je me suis dit ‘tient, ça ressemble à quelque chose que je connais’. Je cherche dans mes cd, et là je tombe sur le premier cd de Motion City Soundtrack. bah là c’est la même chose, avec des textes franchement … comment dire … enfin lisez vous-même … ‘J’aime pas les ascenceurs, ni les aéroports, dans les embouteillages, je fais des éffoooooorts’. Mouais. on pourra toujours dire que ‘Oui, sorti de son contexte, c’est pas pareil’. Dans son contexte, c’est pas vraiment mieux.

Plus loins, ‘Les Anges‘, donne envie de bouger la tête. L’envie seulement, parce que là je repense à la chanson d’avant, et j’y arrive pas. je ne comprendrai jamais ces groupes, ces suiveurs, ce qui suivent leurs idoles, sans rien inventer ou s’approprier. Franchement, vous connaissez Superbus ? euh, ils jouent la carte Fun, et ça marche. là, moins bien.

Portobello‘. C’est beau, ça sonne très Corse. C’est vrai, vaut mieux pas se facher avec eux. Dommage qu’on n’ai pas le droit à un chant Corse justemment, ça aurait légèrement varié, ça aurait égayé quelque peu l’ensemble quoi. je tiens quand même à préciser que j’y ai lu la plus belle phrase que j’ai jamais lue dans un texte de Rock Français ‘La plus belle alchimie du monde est pourtant si fragile qu’on ne la verra jamais grandir. Ouais, c’est beau je trouve, ça fait très phrase d’auteur. La reconvertion est toute trouvée.

Plus loin encore ‘Lie To Me‘ prend le parti-pri du chant en Anglais. C’est de loin le meilleur titre de l’album. Pas pour son chant en Anglais, mais pour son refrain. Très Pop dans l’âme, il s’avère plus efficace que le reste de l’album entier réuni. Une histoire d’amour en Anglais. This is so beautiful, no no, seriously, I like this song, Bon ok, this is very similar as some Ozma‘s songs, but it’s very efficace. That is.

L’album se termine par la piste 11, ‘Souviens-toi.‘. Pop-punk efficace standard, mélopée d’arpèges sur le début du couplet, retour du synthé organisant à la Motion City Soundtrack. Mouais.

Alors bon, je suis jamais méchant à priori avec un groupe, et j’espère ne vexer personne en disant que cet album ne mérite pas l’étiquette ‘Rock Français’,
et mérite plutot l’étiquette de groupe de la cote Ouest (tadidada) Américaine. Si tel est le cas, alors c’est réussi, 4.5/5. pour ma part, je déteste le plagiat, et je met 1.5. A si, la voix de la chanteuse Bénédicte est quand même très jolie, quoique standard. Oui, tout semble standard dans cet album, et c’est dommage.