Stunts, Fights And Mariarchies‘ ou sûrement l’un des albums les plus sincères que vous pourrez chopper cette année tant il est clair que The Pookies ont tenu à enregistrer tout ce qu’ils ont sur le coeur. Bien que cela aurait pu frôler le fourre-tout, on obtient au final une petite merveille.

Si les influences du groupe sont clairement définissables comme venant d’outre-atlantique, que ce soit les Etats-Unis ou le Mexique d’ailleurs avec l’intro et les interludes teintés de flamenco, difficile pour autant de désigner des groupes bien précis, tant le groupe semble s’être investi dans l’écriture de l’album et en y apportant une réelle authenticité. Le power trio nous livre en effet un album débordant de sincérité en ces temps pourtant où soit disant l’aspect émotionnel du rock prime mais où il est plus souvent question d’attitude que de réelle sensibilité. Avec The Pookies, pas de ‘chi chi’, leur punk rock touche au coeur comme rarement un groupe français de punk rock nous avait touché auparavant. Difficile de dire si c’est la voix chaude de Forest relevée par des choeurs efficaces comme il faut, ou les harmonies poignantes qui effleurent le premier notre sensibilité, toujours est-il qu’avec des morceaux comme le très bien arrangé ‘Over And Over And Out‘ ou les excellents ‘Pull Me Over‘ et ‘Pathetic‘ (avec en guest Olivier des Dead Pop Club et un putain de bon refrain), le groupe s’affirme comme étant non seulement sincère mais vraiment chevronné et doué. Si en plus on rajoute quelques claques de bon punk n’ roll voire d’un brin de post-hardcore, et donc des interludes où la mélodie légèrement hispanique d’une guitare sèche vient relever le tout, le dépaysement est garanti. Le groupe a donc osé et bien lui en a pris car ce disque est une vraie réussite

Après le premier Sons Of Buddha qui nous avait tenu compagnie tout l’hiver dernier, cette nouvelle sortie du label Dirty Witch Records (http://dirtywitch.free.fr), à l’artwork classe et soigné risque à nouveau de squatter pas mal de temps notre platine. Vous auriez vraiment tort de ne pas vous y risquer.