Gliss, c’est un groupe que j’ai eu l’énorme joie de découvrir en première partie de Billy Corgan et croyez-moi, ce n’était pas une mince affaire pour eux ! Surtout quand vous êtes fan depuis toujours de Corgan et que vous allez enfin assister, pour la première fois de votre vie, à un de ses concerts !
Supportant plus qu’autre chose ces groupes dont le but est de chauffer la salle, c’est armé de mon scepticisme légendaire que j’ai vu le trio faire son entrée sur scène et j’avoue que ce fût la claque ! Avec ce son si original et une bassiste jouant de son sex-appeal comme j’ai rarement eu l’occasion de voir, le groupe en a surpris plus d’un dans l’audience et encore plus à chaque morceau lorsqu’ils changeaient d’instruments ! Le chanteur passant de la guitare à la batterie à la basse, sans qu’aucun des autres membres ne semblent en mesure de ne pouvoir en faire autant ! Étonnant ! Le show fût particulièrement sympa même s’il en a aussi laissé de marbre ! Personnellement, j’ai apprécié dès la première écoute, ce qui est plutôt rare chez moi et c’est ce qui me poussa à acheter leur CD à la fin du concert.
CD que je vais donc vous chroniquer aujourd’hui car Gliss est aux portes de notre beau pays ! Tout juste signé par un label anglais, déjà bien connu sur la côte ouest américaine, le groupe commence à se faire un nom, doucement certes, mais sûrement.

En un peu moins d’un an, le groupe a su se créer un public fidèle et ‘A Kick In Your Heart‘, qui précède le futur LP prévu pour 2006, est un très bon exemple du rock suave, sexy et langoureux que pratiquent les trois musiciens. Sur des paroles de Martin Klingman, le trio a su créer un subtil mélange de rock alternatif aux limites d’une pop sombre à souhait.
Le CD de Gliss s’ouvre sur le titre de l’album ‘A Kick In Your Heart‘, résumant assez bien le son si caractéristique de notre trio. Une voix langoureuse, des guitares complaignantes, un rythme de basse omniprésent et une batterie morose.
Ambiance particulière qui trouve ainsi toute sa pleine mesure sur le titre ‘Strongest Side Of Me‘ clôturant un EP de 7 titres plus que prometteur ! La voix de Martin est un peu ce qu’est celle de Corgan, même si les deux timbres de voix n’ont rien à voir, elle plaît ou elle énerve au plus haut point mais on se doit de lui concéder une chose, elle est originale et elle contribue énormément à l’identité sonore du groupe.
Le titre ‘Halfway Gone‘ est un superbe exemple des plaintes séduisantes dont Martin Klingman a le secret et des paroles désespérées qui émanent de ses titres ‘In your eyes, it’s suicide it’s suicide / Are you there ? Are you scared ? […] Why do I feel so high / Why do I look so low / I’m fallin’ down from the top / They’re telling me I’m halfway gone.’
Je ne peux m’empêcher de penser que le style développé a vraiment quelque chose d’hyper sexy. Oui, sexy ! Car même sans voir la bassiste jouer de son charme sur scène, la voix unique du leader se fait très très langoureuse et permet ainsi au trio de se créer un paysage sonore, ma foi, assez unique. Alors, même si j’apprécie énormément ce disque, je dois avouer que les titres ont une structure assez semblable, voire trop ! Au final, ce très bon album ne souffre que d’une chose, d’un manque de variété stylistique mais je vais me permettre de dépasser le cadre du simple EP dont je dispose pour vous parler du premier single paru en Angleterre (en écoute sur leur site Myspace); ‘Blue Sky‘. Titre sur lequel le groupe semble sortir un peu de ses sentiers battus pour proposer un rock plus direct, moins complaignant, plus énergique et sûrement plaisant qui laisse présager un album un poil plus diversifié.
Alors, si cette petite review un peu particulière vous a donné envie d’en savoir plus sur le groupe, courrez donc sur le site du groupe ou leur page MySpace pour pouvoir vous faire une idée. Et ne dites pas qu’on ne vous aura pas prévenus quand l’album sortira l’année prochaine !