Après s’être fait remarqué sur le label Jade Tree à l’aide d’un EP de grande qualité, revoilà The Loved Ones sur Fat Wreck avec ‘Keep Your Heart‘ . Ce trio, né en floride en 2003 ( composé de Spider (ex-Kid Dynamite) à la basse, Dave hause (ex-Paint it Black) au chant ainsi qu’à la guitare et de Michael (ex-Trial by fire) à la batterie ) nous pond là une galette de 34 minutes pour 13 chansons. ‘Keep Your heart‘ (c’est son nom) a été produit par l’excellent Brian Mc thernan (l’homme a déjà posé sa griffe sur des productions de Thrice, Stricke Anywhere ou encore Hot Water Music).

Du côté du packaging (oui, on va se la péter un peu avec des termes anglais), rien à dire de spécial : Couleur sombre (noir et rouge) et sobre qui à première vu n’attire pas l’oeil, alors que pourtant l’illustration est relativement soigné. Le livret quant à lui est constitué de photos en noir et blanc d’une grande qualité.

Côté galette, ça semble tourner très rond dès les premières secondes. Bénéficiant d’une production bien léché : le son est très propre et tout les instruments s’accordent parfaitement.
Dave Hause, quant à lui, maîtrise son chant à la perfection. Sa voix reste très propre et se cale bien sur son jeu de guitare et colle parfaitement à la musique : A mi chemin entre Rise Against, Smoke Or Fire ou Hot Water Music.
Même si chaque chanson semble être construite de la même manière, aucune lassitude ne s’installe et les minutes défilent même trop vite avec des chansons tout bonnement énorme comme ‘100k‘ qui file une pèche incroyable ou encore Sickening que l’on croirait déjà avoir entendu tellement on se laisse facilement surprendre à chanter le refrain dès la première écoute.

The loved ones est une sacrée bonne surprise qui sait nous accrocher. Sans être transcendant dans les compositions (toujours le même plan). Les pistes s’enchaînent rapidement tout en étant très efficaces. Chaque refrain donne envie d’être repris pour notre plus grand plaisir.
Ce trio semble s’aligner dans les rangs de la nouvelle armée de Fat aux côtés de Smoke Or fire, ou encore Strike Anywhere (même si ils n’ont encore rien produit chez fat encore).