Wahw. c’est tout ce qui ressort de la bouche après moult visionnages du premier dvd live d’A Fire Inside. Wahw. La claque. Ultime. Le témoignage digne d’un groupe complet. Complet parce que parfait sur cd comme sur scène, preuve en est maintenant faite.

Tout commence par l’intro du dernier album du groupe, Prelude 12/21 , repris en coeur par une salle remplie de fans, et visiblement pas que des gamines de quinze ans et trois mois en émois devant la belle gueule de Jade Puget. Etant ‘fan boy’ du groupe, c’est forcémment difficile de rester insensible face à ce dvd. D’autant plus que je ne les ai jamais vu sur scène (erreur bientot rectifiée). ‘Girls Not Grey, en guise de premier morceau, et effusion. Effusion de joie, de classe et surtout de son. Tout dans ce dvd est parfait, le son donc, l’image, et le jeu de scène. On n’appelle même plus ça du jeu de scène. Ca saute dans tous les sens, et pourtant, jamais un pet de travers. La précision, toujours. ‘Summer Shudder’, premier titre joué du dernier album, passe excellement bien (comme les autres du reste). Tout petit coup de mou avec ‘Endlessly she Said’, et Bang, c’est repartis avec ‘A Single Second’, repris sur scène avec Nick 13 de Tiger Army, pure folie.

L’enchainement ‘Dancing Through Sunday’, ‘This Time Imperfect’ et ‘Death Of Seasons’ est fatal. Davey hurle comme un dieu, et il est bien épaulé côté coeurs par le reste du groupe, même Adam, le batteur, pousse la chansonnette dès que possible. Jade à la guitare impressionne en jouant des choses pas toujours compliquée, mais d’une efficacité terrible, sans un seul râté sur un peu plus d’une heure de grande volée, idem pour Hunter à la basse.

Une setlist de fou (le groupe prenant du plaisir à jouer de vieux titres comme ‘A Single Second’, ou le desormais cultissime ‘God Called In Sick Today’, chanté dans la fosse, bien sûr), avant de clore le concert sur leur dernier single ‘Miss Murder’, et voir, sur le générique, la salle sortir, a priori encore sous le choc.

Inutile donc de dire que l’achat de ce dvd (en import !), est vivement recommandé pour quiconque aime au moins un peu le groupe et souhaite voir ce que ça donne en concert. Pas de déception possible, sauf sur la tenue vestimentaire, tous en blanc, c’est pas très beau, mais quelle claque. Juste un regret, attendre de les voir jusqu’en Avril pour le Give It A Name. Mais Wahw quoi.