En cette année 2003, le groupe connu pour ses chansons ska rapides et énergisantes Catch 22, nous revient avec ce 4ème album, ‘Dinosaur Sounds‘, avec l’évolution que le groupe souhaitée…

En effet dès les premières notes de Rocky, on sait très bien que Catch 22 ne nous pondra pas un album de punk/ska comme il savait si bien le faire dans ‘Keasbey Nights‘ ou encore ‘Alone In A Crowd‘. En effet plus de ska dans cette chanson, les cuivres se contentant d’être légèrement présent. Et il faut savoir que la moitié de l’album est dans cette veine. Donc ne chercher plus de ska chez Catch 22. On se retrouve dans un style plus pop-punk-rock dans la lignée des Weezer et autres pop/punk/rock bands. Beguile The Time est dans la même veine, Wine Stained Lips qui sera le single quand à lui fait entendre de légère sonorité ska, mais pas plus que ça. Ca fait beaucoup pensé à Reel Big Fish. On savait que le groupe souhaité évolué faire ce style mais malgré ça le changement est brutal!

Avec Motown Cinderella, là on retrouve une bonne vieille chanson pop/rock. Ca ressemble à du Unwritten Law, bref on retrouve un style jazz avec les cuivres. Puis Chin Up qu’on avait déjà entendu avec ‘Washed Up And Through The Ringer‘ sous le nom de To Be Continued montre l’énorme tournant du groupe. La chanson n’est plus remuante dans un style hardcore avec une batterie rapide mais plutôt du style punk pop. Ensuite Dreams of Venus dans la même lignée de Rocky, un son rock indé, qui vire vers le punk. Et c’est encore pareil avec Dripping Faucet, les chansons s’enchaînent dans la même veine.

So Cold, chanson acoustique, puis Regression, on reste toujours dans le même domaine, ce n’est pas dur à écouter c’est même sympa si on arrive à oublier les chansons des premiers albums, Regression est plutôt sympa à écouter. Chasing The Moon vous redonne le sourire avec un retour à la vitesse, une très bonne chanson avec un tempo très rapide. Mais hélas pour nous ce sera la seule. On termine le cd avec Lamont’s Lament, sans plus. Oh! ben tiens il y en a une qui est cachée, haaaaa une chanson instrumentale rapide avec les cuivres très présent (comme pour les rentabiliser pour cet album 😉 rhhaa je fais ma langue de pute là)

Avec ‘Dinosaur Sounds‘, Catch 22passe du coq à l’âne‘ (dixit ma grand-mère) en passant d’un registre ska/punk à un registre punk/pop/rock. Et malgré la déception de ne pas retrouver la même rapidité que dans les anciens albums, on prend quand même du plaisir à l’écouter…