Votre mot de passe vous sera envoyé.

La reformation de My Chemical Romance

Forcément, à chaque fois qu’un journaliste attrape Gerard Way, il a droit à la même question : et la reformation de My Chemical Romance ? Sa dernière interview pour The Guardian ne déroge pas à la règle, mais cette fois Gerard a décidé de donner une réponse détaillée.

Pour faire simple, quand “Danger Days: The True Lives Of The Fabulous Killjoys” est sorti, le groupe a estimé qu’ils avaient atteint un sommet et que tout ce qu’ils pourraient faire après ça décevrait forcément les fans. On vous entends déjà sortir vos vannes “ah si [groupe] avait fait pareil après [album] !”, mais allez-y, si ça vous fait plaisir.

“Tout le monde avait son putain d’avis sur ce que MCR devait être. Ça rendait difficile tout décision concernant la nouvelle direction à donner au groupe. Tu te retrouve piégé, à te demander si ce que tu feras sera suffisamment bon pour répondre aux attentes.”

Pour résumer :

“On ne prenait plus de plaisir à créer. Je pense que la séparation nous a permis de nous échapper de cette machine.”

Sa précédente excuse à l’absence de reformation étant qu’avec Barrack Obama au pouvoir, le monde avait de l’espoir et n’avait pas véritablement besoin d’eux… il était forcément tentant de lui demander si… Ça te va Gerard comme niveau de merde là ? T’attends quoi du coup ?

“Oui, j’ai repensé à ça quand le monde a commencé bien repartir en couille. Ça m’a clairement traversé l’esprit, mais j’ai tellement changé en tant que personne… Je ne sais plus vraiment quelle serait ma place là dedans, quelle serait la place du groupe. Mais c’est vrai, le monde a vraiment besoin de quelque chose de positif.”

Au final, notre seul espoir serait que Gerard et ses copains deviennent super pauvres.

“On reçoit régulièrement des offres pour notre reformation, en permanence même. C’est flatteur, c’est vraiment gentil de la part des gens de… Ça me manque de plus jouer avec les gars, mais je pense pas…”

Aaaaah, on voit bien qu’il est pas tout à fait sûr !

Le futur de Gerard Way

Pour les quelques ignares du fond, l’activité principale de Gerard Way aujourd’hui, c’est auteur de comics. Son bébé The Umbrella Academy a d’ailleurs été adapté pour Netflix et sort le 15 février. Donc son actu principale, c’est ça et c’était d’ailleurs le prétexte premier de l’interview du Guardian.

Mais on notera quand même que depuis quelques mois, Gerard ressuscite l’air de rien sa carrière solo.

Pour Halloween 2018, il sort “Baby You’re A Haunted House”.

Le 15 novembre, il récidive avec “Getting Down The Germs”, écrit en collaboration avec le guitariste de My Chemical Romance Ray Toro.

Puis le 14 décembre, alors que le Gerard persiste à ne pas annoncer d’album, troisième single ! Encore une histoire de saison, puisque “Dasher” est un single de noël.

Récemment, Gerard a de nouveau collaboré avec Ray Toro pour deux reprises qui feront partie de la B.O. de The Umbrella Academy.

“Hazy Shade of Winter” de Simon & Garfunkel :

“Happy Together” des Turtles :

Et donc, pas de nouvel album solo ? Vraiment ?

“Je vais juste sortir des morceaux et voir comment ça se passe. Voilà où j’en suis.”

Et le Gerard de nous laisser un dernier espoir avant de partir :

“Je pense que si on reforme MCR un jour, on ne serait plus dans la machine qui nous a poussé à arrêter. Ce serait juste genre : voilà un nouveau morceau de musique, on le sort et voilà, c’est pas discutable.”