Au Download Festival France, Linkin Park avait eu droit à quelques doigts levés, ce qui avait visiblement énervé Chester Bennington. Le deuxième round a eu lieu ce week-end au Hellfest, où les réactions ont visiblement été beaucoup plus prononcées. Une partie du public était venue tout spécialement pour se les payer, tandis que les fans de Slayer placés sur la Mainstage voisine scandaient le nom de leur groupe pour faire passer le temps.

Le moment marquant du set restant le dernier single “Heavy”Chester, après avoir reçu un pichet sur scène, engage une bataille de regard avec le fautif avant de lui faire signe de monter s’expliquer avec lui, le tout dans une colère contenue assez triste à voir.

Le set s’est finalement terminé bien plus tôt que prévu, sans explications à ce sujet de la part du groupe.

Chester est revenu sur le concert sur twitter, pour expliquer que tout cela ne l’avait pas touché. En fait il était calme, il rigolait intérieurement même.

 

Le Hellfest c’était fun. Je me suis éclaté à regarder les gens mosher sur “In The End” puis me faire des doigts quand on a joué “Heavy”. Je leur ai envoyé des bisous.

 

Après que je leur aie envoyé des bisous les mecs qui me faisaient des doigts m’ont souri en retour et m’ont fait des cœurs avec les doigts.

 

J’ai accueilli l’énorme foule d’âmes condamnées du Hellfest avec ma voix metal, puis on a joué “Invisible”. Vous auriez vu leurs têtes.

 

Plus sérieusement… le public était super et a bien reçu notre set. Nos fans français sont géniaux.

 

Vous trouvez pas ça marrant que les mêmes personnes qui nous traitent de vendus nous demandent de changer notre setlist pour nous conformer au Hellfest ?

 

Un ressenti somme toute assez différent de celui qu’on aurait pu imaginer, même si on peut facilement douter de la sincérité de ses propos. Sortir la carte du troll pour masquer un butthurt assez flagrant reste après tout une réaction assez commune.

En attendant on se sent obligés de signaler qu’il fallait être bien con pour aller huer Linkin Park au Hellfest. A la même heure les fans de black metal étaient servis avec un concert d’Emperor sous la Temple tandis que le fans de hardcore avaient eux droit à un set d’Every Time I Die assez exceptionnel (on y reviendra) à la Warzone. Il semble qu’on ait donc là un simple cas de gros porcs incultes qui posent leur cul devant les mainstages par simple désœuvrement. Cette espèce était de l’avis général bien moins présente cette année, mais il semble qu’ils se soient tous donné rendez-vous au concert de Linkin Park. Dommage pour Chester.

Source : theprp