Votre mot de passe vous sera envoyé.
Toa2nKLgHz8

Cette semaine Code Orange a lâché « Out for Blood », un nouveau titre accompagné de son clip. Le morceau est assez gênant et le clip ressemble à une scène coupée d’un des Underworld de Len Wiseman. Ou au dernier clip de Bring Me The Horizon.

On ne sait pas encore si le single se tient tout seul ou s’il s’agit du premier extrait d’un futur album. Se pose aussi la question : et Billy Corgan dans tout ça ?

Bref, ce qui est triste c’est qu’on dirait bien que personne n’aime ce nouveau Code Orange.

C’est pas nouveau

Tous les groupes de hardcore qui se fixent pour objectif de toucher un public plus large que la scène dont ils sont issus se font traiter de vendus à un moment ou un autre. C’est inévitable.

Pour Code Orange on peut dater le début du phénomène avec la sortie de « Bleeding in the Blur » sur « Forever » en 2017. Un titre accessible au refrain super efficace qui élargit considérablement le cercle de leurs auditeurs. Bon, ça commence à râler dans la fanbase mais le titre est bon et vu le reste de l’album difficile de leur jeter la pierre.

En 2020 même chose pour la sortie de « Underneath », le single qui annonçait l’album du même nom. Là aussi le groupe s’éloigne de sa base, mais l’album compte pas mal d’expérimentations super intéressantes et les râleurs restent minoritaires.

Mais là on dirait bien que c’est tout le monde

Parce que là on dirait bien que le côté obscur du Code Orange a gagné. Si leur son se teintait progressivement ces dernières années d’indus et de neo, le résultat n’en était qu’enrichi. On connaissait aussi leur amour pour le catch et l’esthétique testostérone-cuir-teubé qui en découle, mais chacun son kiff hein.

Vu les réactions à « Out for Blood », la digue a fini par sauter et les fans emploient désormais des termes très durs tels que Powerman 5000, Static-X, Coal Chamber… voire se permettent carrément de les insulter en brandissant le terrible : « On dirait du Avenged Sevenfold ou du Five Finger Death Punch« .

Est-ce qu’on a atteint le point de non retour ? L’avenir nous le dira. En attendant on se contentera de jouer la carte du prudent : « Non mais tu comprends ils évoluent, c’est bon signe ». Tout en espérant qu’ils évoluent bien loin de tout ça avant leur prochain album.