Votre mot de passe vous sera envoyé.

Alors que “Fear Inoculum” sort dans moins d’un mois et qu’on n’a pour l’instant que deux morceaux joués en live, un titre et une typo, le nouvel album de Tool reste pour le moins mystérieux. Malgré l’immense attente, rien n’a fuité.

Enfin si, l’interview de Chewbacca d’Adam Jones pour le prochain numéro de Guitar World s’est retrouvée sur internet. Le magazine ne sortira que le 13 août, mais certains exemplaires ont visiblement été envoyés en avance.

Les attentes des exégètes seront récompensées puisqu’Adam Jones nous révèle qu’on aura le droit à un joli petit concept enrobé d’un doux story-telling, ce qui fait toujours plaisir.

En gros, tout tournera autour du nombre 7 :

“J’ai pris une photo pointant vers le nombre sept pendant qu’on enregistrait, et beaucoup des riffs que Justin et moi avons amenés étaient en sept. Tu ne te dis pas vraiment : Je vais écrire un riff en sept!”.

Tu écris juste un riff, puis tu comptes et il se trouve qu’il est en sept. Sans trop décrire le concept, le truc principal c’est que le rythme en sept n’arrêtait pas de revenir, et les riffs en sept aussi. C’était vraiment bizarre !”

C’est parti d’une blague :

“Quand on a fini d’enregistrer, je suis allé voir les gars et je leur ai dit : “Je crois qu’on devrait appeler l’album “Volume 7″ parce que la plupart des chansons sont en sept et qu’il y a sept tracks sur l’album.”

Pour finir sur tout une histoire :

“Puis Maynard m’a parlé d’un concept entier qu’il avait développé autour du nombre sept. On était tous genre : “Oh mon dieu ! C’est trop bizarre !””

Qui se poursuit jusque dans l’artwork :

“Puis Alex Grey nous a dit à peu près la même chose. Il a un concept là dessus qui se dévoilera en vidéo.”

En gros :

“Donc il y a beaucoup de rythmes et de polyrithmie où on explore le 7/4 ou le 7/3 et il y a un riff qu’on compte en 21, qu’on compte comme trois fois sept. J’ai écrit un lead de quatre minutes sur quelque chose compté en 21, c’est fou !”.