Votre mot de passe vous sera envoyé.

Pourquoi? Mais pourquoi Beth? Tout avait si bien commencé… Les 3 premiers morceaux donnaient un si bon début à la galette. Le départ sur les chapeaux de roue avec ‘Dimestore Diamond‘ et son rythme calme qui annonce la tempête à venir. Et que dire de ‘Heavy Cross‘, qui pourrait s’apparenter à ‘Standing in The Way Of Control‘, tout est dans le flow, on a qu’une envie, c’est de bouger sur le rythme de ta voix. Mais pourquoi est ce que tu as voulu arrêter sur une si bonne lancée avec un titre aussi terrible que ‘8th Wonder‘ ? Mais dis-moi Beth, qu’est ce qui s’est passé après ? Tout allait si bien entre nous, pourquoi ? Tu souffrais en silence et tu devais le chanter pour l’exprimer ? ‘Love Long Distance‘ nous calme alors qu’on était prêt à aller jusqu’au bout de la nuit ! C’est ce que tu as pensé n’est ce pas ? C’est pour ça que tu nous sort des sons biens 80’s pour qu’on enflamme le dance-floor ? Mais enfin Beth… Pourquoi ? Tu t’en rends compte en live, ce morceau endort tout le monde… Il faut attendre un peu plus pour te retrouver enfin sur ‘Men In Love‘ et ‘For keeps‘. On sent mieux ta présence qui agit. Mais pourquoi Beth ? Elle est tellement bien ‘2012‘, tu nous as fait languir ce morceau, on y croyait plus limite, mais là tu blases ton monde, on retrouve enfin le groupe The Gossip, tu n’occupes plus le devant de la scène. Mais pourquoi tu t’es encore arrêtée en si bon chemin, c’est quoi ce revival que tu nous fait ? Mais ça va pas non !?! Elle est ou la femme qui déplaçait tout le public aux eurockéennes ? tu peux tout à fait exprimer ta peine, mais s’il te plaît reprends toi… Ah ben voilà, tu t’énerves enfin…. ! Ah oui en effet t’es énervée, je comprends c’est le dernier morceau du disque et tu voulais lâcher tes dernières tripes. C’est réussi, là j’ai envie de découvrir les débuts de The Gossip. Mais pourquoi Beth, est ce que c’est la production de Rick Rubin qui a enlevé ce coté punk qui manque vraiment…
Ah tu veux pas répondre… Ok tant pis mais moi je suis déçu, j’attendais bien plus de toi.