The Punisher‘ relate les histoire d’un type, Frank Castle tout gentil dont la femme et le fils sont sauvagement assassinés. Et Frank de vouloir se venger, bien évidemment affublé de guns, de haine, de soif de sang et surtout, d’un album coup de poing qui remettra les méchants à leur place. C’est en compagnie de Drowning Pool, Queens Of The Stone Age, Damageplan, Trapt, Puddle Of Mudd, Chevelle et tant d’autres que le sang va gicler et ça fait du bien.

Encore une fois, ce sont les fleurons de la scène US qui seront mis en avant avec toujours de l’autre côté, les valeurs sûres. Mais histoire d’être original, c’est une joli pack d’inédits dont on pourra profiter: Queens Of The Stone Age toujours aussi doués dans leur rock stoner avec sa track intemporelle, tandis que Puddle Of Mudd servira une fois de plus et sans grande surprise sa soupe populaire. Mais il faudra compter sur Drowning Pool qui met d’emblée les ‘poings‘ sur les I. Remarquable, ce qui sera aussi le cas de Chevelle et son riff d’intro incisif et remarquable. Et cette fois-ci, c’est Strata qui récoltera les lauriers du ‘petit groupe pas connu mais vachement prometteur quand même‘ avec un morceau nu-métal tout en puissance et mélodique. Trapt aussi continue de servir du bon son, à se demander pourquoi ils ne sont populaires qu’en outre manche… Toutefois, on ne pourra éviter de zapper la collaboration de Amy Lee (Evanescence) et Seether: peut-être parce que cette chanson comme quelques unes n’avaient pas leur place sur cet album, mais qu’importe: il en faut pour mieux apprécier les autres.

The Punisher‘ fait partie de ces bonnes soundtracks efficaces: des perles venant des plus grosses pointures et surtout le moyen de découvrir les petits groupes (très) prometteurs. Une sorte de compil qu’on pourrait entendre sur une radio de campus ou tout simplement dans son autoradio en rentrant de chez soi.