And You Will Know Us By The Trail Of Dead ouf ! qu’on appellera pour plus de commodités Trail Of Dead sort en ce début d’année 2005 son cinquième album en à peine six ans. Prolifiques donc. On remarquera dans un premier temps la pochette du CD, très inspirée peut on penser d’une certaine esthétique un peu baroque. Une certaine complexité dans leur recherche, qui est également palpable dans leur musique.

Leur cinquième album est réussi pour plusieurs raisons, dont la première est la cohérence. Du début à la fin, on a cette impression d’unité entre le son, la voix et la musique jouée, sans pour autant tomber dans la répétitivité. Trail Of Dead mêle un rock assez ambiant proche de certains morceaux de Pink Floyd, tout en y ajoutant une dimension plus Rock, un peu moins atmosphérique. C’est par exemple ce qui frappe sur un morceau tel que ‘Will You Smile Again ?‘ qui s’impose d’emblée comme le grand titre de cet album. Le premier single ‘Worlds Apart‘ est également très réussi. Une mélodie efficace et une ligne de chant perchée assez haute, le tout accompagnée par une batterie avec un rythme intermittent, excellent. ‘The Best‘ porte bien son nom puisqu’elle parvient également à trouver une place de choix dans ce CD. Piano, guitare, voix, batterie, c’est efficace et on en redemande.

Cela peut paraître assez déroutant dans un premier temps d’entendre ce genre de son, comprenant beaucoup d’arpèges, et surtout une production assez lourde, dans le sens, où d’autres instruments viennent se greffer au groupe (violons, piano, …). La production est lourde, mais pas de façon péjorative. De plus, ils étonnent dans la durée des morceaux. Point de formatage, pas de ‘tubes’ de 3 minutes 30, ici, ils se laissent guider par la musique, et vont vraiment jusqu’au bout de leurs idées. Ainsi, on passe d’un morceau de 6 minutes 30 à un autre de 2/3 minutes, pour finir sur un morceau épique de 7 minutes.

Trail Of Dead livre donc un album assez surprenant, mais d’une qualité excellente, et qui, après plusieurs écoutes, nous montre qu’en 2005, et malgré d’excellents groupe en ‘The’, la musique n’appartient pas forcément au Revival et aux Strokes.