Saw est un film qui risque fort de marquer l’année 2005. Considéré par beaucoup comme l’héritier de Seven, il possède un scénario redoutable ainsi qu’une atmosphère glauque à souhait.

Cette ambiance malsaine, on la retrouve dans la bande originale du film, avec 2 types de morceaux bien distincts. On recense tout d’abord 7 chansons de groupes plus ou moins connus, un peu comme sur les bandes originales de Resident Evil & Co. Fear Factory, Chimaira, Caliban et Illdisposed nous offrent chacun un morceau, mais aucun inédit ne pointe le bout de son nez… Enemy (le groupe d’un ancien QOTSA), Pitbull Dayware et Psycho Pomps sont également de la partie : de ces trois formations, seul Psycho Pomps propose une sonorité qui colle vraiment à l’atmosphère du film, avec un indus entre Prodigy et Rob Zombie.

A côté de ces 7 titres qui serviront à appâter le chaland, la bande originale de Saw propose neuf instrumentaux écrits par Charlie Clouser, un ancien de chez Nine Inch Nails et A Perfect Circle… Et là, autant dire que ça le fait, vu que ce sont des thèmes que l’on retrouve directement dans le film d’horreur ! Avec des sons électroniques et métalliques à nous glacer le sang, Charlie nous emmène dans la fameuse salle de bains ou sur les lieux des atroces crimes du film. Les morceaux sont décousus et remplis de bruits effrayants, et chacun d’entre eux correspond à une scène forte du film, avec ses montées d’adrénaline et ses moments de relâche (‘Reverse Beartrap‘ et ‘Fuck This Shit‘ par exemple). On nage donc entre un indus agressif et des ambiances minimalistes à la X-Files (‘We’re out of Time‘). Si aucun grand thème ne se dégage vraiment du lot, on appréciera tout de même ‘Hello Zepp‘, qui avec sa lente montée en puissance, rappellera à beaucoup d’entre vous le moment clé du film…

Cette B.O. sombre et parfois dérangeante nous change donc de toutes les autres n’ayant strictement rien à voir avec les films. Avec une ambiance électro-industrielle angoissante et des compositions torturées, Charlie Clouser vole la vedette aux autres artistes. Ce disque surprenant et captivant est donc un must pour les amateurs de Nine Inch Nails, ainsi que pour ceux qui auront vu Saw. A écouter dans le noir, très tard le soir…